Le producteur d’énergie renouvelable Innergex investit 93 millions dans le secteur solaire au Chili.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

Il s’agit du premier investissement réalisé par Innergex depuis qu’Hydro-Québec est devenu son plus important actionnaire avec un engagement financier total de plus d’un milliard de dollars.

Innergex achète un parc solaire de 68 mégawatts et trois contrats d’approvisionnement d’une durée de 11 ans avec une entreprise chilienne, Empresa Electrica. Les actifs acquis se trouvent au nord du pays, dans le désert d’Atacama, une région où le rendement des parcs solaires est parmi les plus élevés au monde.

« Le Chili est un marché de premier choix pour nous car il offre des ressources en énergie renouvelable de première qualité, jumelées à une demande énergétique croissante » a fait savoir le président et chef de la direction d’Innergex, Michel Letellier dans un communiqué.

Innergex s’attend à ce que cette acquisition ajoute 11,3 millions à son bénéfice d’exploitation en 2021 et génère un rendement de 11 % au cours des dix prochaines années. Le titre d’Innergex a fini la journée à 18,29 $ jeudi à la Bourse de Toronto, en baisse de 34 cents. Depuis un an, la valeur de l’action a varié entre 13,61 $ et 22,28 $.

En février dernier, Hydro-Québec a payé l’équivalent de 19,08 $ par action pour sa participation dans l’entreprise. La société d’État a injecté 661 millions sous forme de placement privé dans Innergex et s’est engagée à investir 500 millions dans des projets d’énergie renouvelable ailleurs dans le monde.

Innergex est déjà présente au Chili et Hydro-Québec y a déjà investi dans le passé dans une entreprise de transport d’électricité.