(Toronto) Thomson Reuters s’attend à voir ses revenus diminuer au deuxième trimestre et a réduit ses perspectives de croissance pour cette année en raison des dérangements attribuables à la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Les revenus de l’entreprise devraient reculer d’entre 1 % et 2 % au deuxième trimestre, tandis que les revenus internes devraient diminuer d’entre 2 % et 3 %.

Pour l’ensemble de l’exercice, Thomson Reuters dit s’attendre à une croissance totale des revenus d’entre 1 % et 2 %, tandis que la croissance des revenus internes devrait s’établir entre 0 % et 1 %. En comparaison, l’entreprise avait prévu en février que la croissance totale de ses revenus atteindrait entre 4,5 % et 5,5 % et que celle de ses revenus internes s’établirait entre 4,0 % et 4,5 %.

Pour le premier trimestre, Thomson Reuters a affiché mardi un bénéfice de 193 millions US, ou 39 cents US par action, en hausse par rapport à celui de 104 millions, ou 20 cents par action, de la même période l’an dernier.

Les revenus du trimestre clos le 31 mars ont totalisé 1,52 milliard US, en hausse par rapport à ceux de près de 1,49 milliard US du premier trimestre de l’an dernier.

Sur une base ajustée, la société a dit avoir gagné 48 cents US par action à son plus récent trimestre, un résultat en hausse par rapport à celui de 36 cents US par action du premier trimestre de 2019.