Comment trouver des opportunités dans l’adversité ? Voilà la réflexion qui m’habite depuis les dernières semaines. Et c’est le défi auquel toutes les entreprises font face aujourd’hui.

Jacques-André Dupont
président et chef de la direction de C2 International

Le 3 mars dernier, j’entamais mes nouvelles fonctions de président et chef de la direction de C2 International. Je n’avais pas encore déposé mon manteau que je me retrouvais en pleine gestion de crise. Ma première décision : confirmer le report d’un de nos évènements qui devait avoir lieu à Singapour. La fameuse courbe était déjà bien verticale en Asie, alors c’était la seule décision possible.

Le même matin, avec l’équipe, nous nous penchions sur les prochaines décisions au sujet des autres évènements organisés par C2 à l’international et, bien sûr, à Montréal, plus particulièrement le Sommet Movin’On sur la mobilité durable et la conférence d’affaires créative C2 Montréal, notre évènement phare.

Puis, rapidement, nous avons endossé la position de nos élus et avons accepté le fait que nos évènements montréalais allaient être inévitablement repoussés.

Bref, alors que j’aurais dû être en mode apprentissage de mon nouveau poste, je devais prendre des dizaines de décisions sans attendre, dont certaines complètement crève-cœur. Comme des centaines d’autres dirigeants, pour maintenir notre entreprise en vie, je n’avais d’autre choix que de mettre en congé sans solde de (trop) nombreux collègues.

Mais notre vision était simple : l’équipe restante devait s’engager à assurer la survie de l’organisation dans le but de rappeler un maximum de nos collègues, le plus vite possible.

La créativité en renfort

Tout à coup, j’ai compris pourquoi C2 était une entreprise qui connaissait tant de succès. L’équipe, passionnée et créative, est courageuse et sans peur.

Immédiatement, tout le monde s’est mis en mode transformation : il fallait réinventer la manière dont nous allions déployer nos évènements. De toute évidence, la méthode d’avant ne sera plus valable après.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

La conférence d’affaires créative C2 Montréal a été repoussée.

Et c’est exactement ce que nous avons fait. Porté par la vision que C2 ressortira de cette épreuve encore plus fort, nous avons annoncé que C2 Montréal sera reporté sur le thème Réinvention. Nous déploierons aussi une nouvelle approche numérique pour approfondir les connaissances, intensifier le réseautage et interagir avec une communauté élargie. Puis, pour notre 10e anniversaire en 2021, nous lancerons C2 Spark, une tournée de microévènements qui visera à connecter les communautés créatives de chez nous avec celles des autres grandes villes d’Amérique du Nord.

Ce que demain nous réserve

Alors que nous nous projetons dans un avenir inconnu, nous devrons tous puiser dans notre créativité collective afin de trouver des opportunités dans l’adversité et relancer notre économie.

Je ne peux m’empêcher de souligner l’agilité de nombreuses organisations de chez nous qui ont rapidement réinventé leur offre face à la COVID-19. PixMob, CCM et Tristan, par exemple, ont modifié leur chaîne de production pour produire du matériel de protection individuelle. Le site mtlab.ca, quant à lui, propose un catalogue de solutions immédiates, où plusieurs PME mettent à contribution leur talent. Ce n’est que la pointe de l’iceberg quant à l’ingéniosité des entreprises d’ici.

La clé de leur succès ? Leur créativité. Et c’est exactement ce dont nous avons besoin en ce moment.

Ce ne sera pas facile, mais je suis optimiste devant l’extraordinaire talent de nos PME à se transformer pour devenir des vecteurs de la relance économique.