Desjardins Assurances générales accorde aux assurés en confinement une remise sur leur prime d’assurance auto.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Cette annonce survient la journée où un courtier d’expérience dénonçait dans La Presse l’insensibilité des assureurs de dommages à l’endroit de leur clientèle frappée par la pandémie.

« On vit une crise mondiale qui ne ressemble en rien à ce que j’ai connu, y disait Louis-Thomas Labbé, président et chef de la direction de GPL Assurance/Gallagher Québec. Donnez un break à vos clients jusqu’à la fin de l’année. N’augmentez personne, sauf exception. »

M. Labbé voit encore ces jours-ci des hausses annuelles moyennes de 10 à 20 % en assurance auto et de 10 à 15 % en assurance habitation.

Desjardins Assurances générales a été le premier assureur à réagir.

« Les véhicules sont moins utilisés et Desjardins souhaite refléter cette réalité en annonçant cette remise aux assurés qui ont modifié leurs habitudes de déplacement de façon significative et qui utilisent leurs véhicules uniquement pour des déplacements essentiels comme la pharmacie ou l’épicerie », écrit l’institution dans un communiqué.

Joint au téléphone en fin de journée, M. Labbé se réjouit qu’un premier assureur d’envergure bouge enfin, mais considère le geste comme cosmétique. « Desjardins donne un rabais sur la couverture “collision” parce que le risque est presque nul puisque le véhicule est immobilisé, mais Desjardins a-t-il réduit l’augmentation des primes pour 2020 ? », s’interroge-t-il.

Il a été impossible de parler immédiatement avec quelqu’un chez Desjardins.

De plus, l’utilisation d’un véhicule personnel ou commercial à des fins de livraison sera temporairement couverte par la police d’assurance auto des assurés, assure Desjardins Assurances générales. Les détenteurs d’une assurance auto bénéficient automatiquement de cet assouplissement. Aucune action n’est requise de leur part.

Desjardins Assurances générales hausse temporairement à 10 000 $ la limite de couverture prévue aux contrats d’assurance habitation pour les biens utilisés pour exercer un travail à domicile comme une chaise ergonomique. Cette protection supplémentaire s’applique automatiquement à l’ensemble des détenteurs d’une assurance habitation. Aucune action n’est requise de leur part.