(Washington) Les contribuables américains auront jusqu’au 15 juillet pour faire leur déclaration d’impôts, au lieu du 15 avril, a annoncé vendredi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, sur Twitter.

Agence France-Presse

« Tous les contribuables et entreprises pourront bénéficier de ce délai supplémentaire pour faire leur déclaration d’impôts et les payer sans pénalités ou amende », a écrit le grand argentier.

En accordant ce répit, le secrétaire au Trésor espère libérer plusieurs centaines de milliards de dollars que particuliers ou entreprises devaient payer d’ici le 15 avril et qui peuvent être recyclés pour soutenir l’économie durement frappée par l’épidémie de COVID-19.  

Il a toutefois encouragé les contribuables qui tablent sur un remboursement d’un trop plein perçu par l’État fédéral à remplir leur déclaration sans attendre pour pouvoir toucher cet argent.

L’impôt aux États-Unis est prélevé à la source pour les salariés.