Les ristournes sont en hausse chez Desjardins : 95 % des membres auront droit à une ristourne en 2019. Environ 4,75 millions de membres se partageront 317 millions en ristournes : ils auront droit en moyenne à 67 $ par membre. Depuis quatre ans, les ristournes ont doublé chez Desjardins. Explications.

Vincent Brousseau-Pouliot
Vincent Brousseau-Pouliot La Presse

Q. Les membres du Mouvement Desjardins auront droit à quel montant de ristourne en 2019 ?

R. Le Mouvement Desjardins a annoncé cette semaine avoir déclaré des ristournes de 317 millions de dollars pour l’année 2019. Environ 95 % des 5 millions de membres de Desjardins (donc 4,75 millions de membres) auront droit à une ristourne. Un membre admissible aura donc une ristourne moyenne de 67 $. En pratique, la ristourne peut varier de 10 $ à plusieurs centaines de dollars. Plus un membre a des actifs ou fait des affaires chez Desjardins, plus sa ristourne est élevée. La ristourne sera versée aux membres à la fin de mai ou au début de juin.

Q. Pourquoi davantage de membres de Desjardins auront une ristourne ?

R. En 2017, 50 % des membres de Desjardins avaient une ristourne. Ce pourcentage est passé à 95 % en 2019. Comment est-ce possible ? Le Mouvement Desjardins a changé les règles de la ristourne depuis deux ans, de façon à ce que davantage de membres y aient accès. Traditionnellement, les ristournes de Desjardins sont calculées selon le montant des placements et des hypothèques. C’est toujours le cas. Mais en 2018, Desjardins a ajouté une ristourne de 50 $ par membre de 30 ans et plus qui a quatre catégories de produits (épargne, financement/prêt, carte de crédit, assurances). Pour les membres de moins de 30 ans, il faut trois produits. Le nombre de membres avec une ristourne est ainsi passé de 50 % à 70 %. « Nous avons maintenant une ristourne plus accessible à davantage de membres et qui reconnaît leur engagement envers Desjardins », a indiqué par courriel Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. Puis en 2019, Desjardins a ajouté les assurances au calcul général des placements et des hypothèques (le nombre de membres avec une ristourne est passé de 70 % à 95 %).

Q. Desjardins redonne-t-il tous ses profits en ristournes ?

R. Non. Environ 13 % des profits du Mouvement Desjardins (les « excédents ») sont retournés aux membres en ristournes. Environ 25 % des profits de Desjardins sont versés aux membres (ristournes, intérêts sur les parts de capital) et à la collectivité (dons, commandites). Desjardins a généré des profits de 2,6 milliards en 2019. Le mouvement coopératif a versé 317 millions en ristournes (13 % des profits) et 87 millions en dons et commandites (3 %). Qu’est-ce que Desjardins fait du reste (75 %) de ses profits annuels ? Elle doit les conserver pour « soutenir la croissance de ses activités » et « maintenir son niveau de capitalisation ». Comme toute institution financière, Desjardins doit garder un certain nombre d’argent en capital afin d’absorber les pertes qu’elle pourrait encourir. Actuellement, Desjardins détient environ 25 milliards de dollars en capital, soit environ 21,6 % de son actif. En théorie, Desjardins pourrait ainsi absorber des pertes jusqu’à 25 milliards de dollars.

Q. La ristourne de 317 millions, est-ce un record ?

R. Non. Il s’agit du double d’il y a quatre ans (ristourne de 154 millions en 2015), mais c’est loin du record établi en 2007. Cette année-là, Desjardins a versé 592 millions de dollars à ses membres en ristournes. Mais la crise financière a eu lieu en 2008. Les pays et les banques centrales ont alors forcé les institutions financières à augmenter leur niveau de capitalisation. Les institutions financières comme Desjardins doivent aujourd’hui garder davantage d’argent dans leurs coffres en cas de coups durs. En 2007, Desjardins avait versé 44 % de ses profits pour maintenir sa capitalisation et avait ainsi pu redonner environ 64 % de ses profits à ses membres et à la collectivité. En 2019, Desjardins a dû verser 75 % de ses profits pour maintenir sa capitalisation.