Alors que les joueurs des Chiefs de Kansas City et des 49ers de San Francisco se préparent en vue de la finale du Super Bowl de dimanche à Miami, les supermarchés ont eux aussi planifié leur fin de semaine en s’assurant d’avoir des stocks suffisants d’avocats, car les ventes de ce fruit mexicain – fort populaire pendant l’évènement sportif – sont généralement en hausse à cette occasion, confirment les détaillants joints par La Presse.

Nathaëlle Morissette
Nathaëlle Morissette La Presse

« Nous avons prévu une augmentation de près de 20 % des ventes d’avocats à l’occasion du match de la fin de semaine, et ce dans l’ensemble de nos [enseignes] », confirme Geneviève Poirier, porte-parole de Loblaw (Maxi, Provigo).

« Effectivement, les ventes sont importantes, affirme également Geneviève Grégoire, porte-parole de Metro, sans toutefois donner de chiffres. C’est une grosse période. Évidemment, on [détermine] les volumes à l’avance. On ne pense pas en manquer. »

Selon des données de 2019, les ventes d’avocats auraient atteint 62 millions de dollars aux États-Unis à l’occasion du Super Bowl. Au Québec, à l’instar des ailes de poulet et des côtes levées, les populaires fruits verts servant à préparer le guacamole – une purée d’avocats – étaient annoncés cette semaine dans les circulaires des principales enseignes et, dans certains cas, à des prix alléchants. Alors qu’IGA annonce la caisse d’avocats à 7,99 $, au lieu de 15,99 $, Maxi offre un sac de six à 2,88 $ au lieu de 4,98 $. Un phénomène qui étonne d’ailleurs Sylvain Charlebois, professeur titulaire au laboratoire de sciences analytiques de l’Université Dalhousie.

J’ai remarqué cette semaine que les avocats étaient annoncés et qu’ils n’étaient pas très chers. En pensant qu’il y aurait une demande plus forte, je croyais que les prix allaient augmenter, mais c’est le contraire qui s’est passé.

Sylvain Charlebois, professeur titulaire au laboratoire de sciences analytiques de l’Université Dalhousie

« Il y a une petite guerre qui se passe au détail au Canada pour aller chercher une clientèle qui va regarder le match », note M. Charlebois.

Consommation au pays

Par ailleurs, au pays, les consommateurs ne mettent pas seulement l’avocat dans leur panier pour regarder le Super Bowl. Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), la consommation de ce fruit exotique est en hausse. De 2013 à 2017, les importations d’avocats ont progressé de 18 % en moyenne annuellement. En 2017, le Canada a importé 80 000 tonnes d’avocats frais pour une valeur totale de 291 millions de dollars.

Il se consommait 1,3 kg d’avocats par personne en 2012, contre 2 kg en 2016, pour un taux de croissance annuel de 11 %. Près de 95 % des avocats importés au Canada proviennent du Mexique.