L’entreprise québécoise Corporation Développement Knowlton (KDC/ONE), fabricant sur mesure de produits de beauté et de soins personnels, a fait l’acquisition du Groupe HCT, une société britannique dont le siège social est situé en Californie.

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Fondé à Londres, en Angleterre, le Groupe HCT est reconnu mondialement pour avoir transformé l’industrie de l’emballage cosmétique. HCT s’est démarqué en créant les emballages des produits de maquillage de la marque MAC Cosmetics ainsi qu’en développant un embout métallique de tube de crème, une technologie brevetée qui a été adoptée par le géant des cosmétiques de prestige Dior. Le Groupe a présentement plus de 400 clients et des bureaux aux États-Unis, en Europe et en Asie.

Aucun représentant de KDC/ONE ni du Groupe HCT n’a voulu accorder d’entrevue aux médias. Selon la responsable des communications de KDC, cette transaction permettra d’exploiter les capacités de production de KDC avec l’expertise de HCT en matière de conception d’emballages, tout en offrant une diversification accrue de la clientèle et une plus grande échelle.

Les deux marques garderont leurs noms respectifs et les présidents et chefs de la direction de KDC/ONE et de HCT, Nicholas Whitley et Tim Thorpe, continueront à titre de PDG de chaque entreprise.

Une croissance organique

Depuis décembre 2018, KDC est détenue par les actionnaires Cornell Capital, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Investissement Québec (IQ) et HarbourVest Partners LLC (HarbourVest). La croissance de KDC/ONE s’est faite de manière organique et par l’entremise d’acquisitions avec 16 usines de fabrication en Amérique du Nord et en Europe. Au 31 décembre 2018, la Caisse de dépôt possédait plus de 300 millions de dollars dans cette société.

« En tant que partenaire de longue date de KDC/ONE, nous sommes heureux d’appuyer cette société québécoise dans son expansion en tant que leader mondial de son industrie. Cette transaction positionne avantageusement KDC/ONE alors qu’elle poursuit l’exécution de son plan d’acquisitions et de diversification », a soutenu dans un communiqué Charles Émond, premier vice-président, Québec, Placements privés et Planification stratégique de la Caisse.

Le montant de la transaction n’a pas été divulgué. Le communiqué indique que le financement de cette acquisition comprendra un réinvestissement important des capitaux propres de Cornell Capital, ainsi que d’autres commanditaires financiers existants et de la direction de HCT.