Après avoir disparu du paysage québécois, la chaîne de restauration rapide New York Fries revient dans la province avec l’ouverture d’une succursale à Laval qui sera gérée par Groupe St-Hubert. L’ancien fleuron québécois pourrait contribuer à la renaissance de l’enseigne un peu partout sur le territoire.

Nathaëlle Morissette Nathaëlle Morissette
La Presse

Les frites, les hot dogs et les poutines de la chaîne canadienne New York Fries sont servis depuis mardi à un comptoir de la foire alimentaire du Carrefour Laval.

Présente au Québec dans les années 90, l’enseigne, qui appartient à RECIPE Unlimited Corporation auparavant appelée Cara, a ensuite complètement cessé ses activités. Les cinq restaurants de la chaîne répartis dans des centres commerciaux et des cinémas de la province ont tous fermé entre 2002 et 2015. C’est avec le coup de pouce du Groupe St-Hubert, également propriété de RECIPE Unlimited depuis 2016, que New York Fries fera une nouvelle tentative sur le marché québécois. La nouvelle succursale compte un total de 20 employés.

« En ayant la chance d’avoir un pied au Québec avec St-Hubert, c’est une belle occasion pour eux de se rétablir ici avec cette marque-là, a affirmé Josée Vaillancourt, directrice des communications et de la Fondation St-Hubert, au cours d’un entretien téléphonique, mardi. On va gérer les opérations du restaurant pour s’assurer qu’on suit bien le marché et qu’on s’adapte aux besoins des Québécois. »

Par exemple, les poutines seront préparées avec le fromage en grains de la Fromagerie La Chaudière, située à Lac-Mégantic. D’ailleurs, la fromagerie travaille avec New York Fries depuis plusieurs années. Elle livre chaque semaine plusieurs tonnes de fromage en grains dans les différents comptoirs de la bannière partout au pays, confirme Mario Choquette, vice-président ventes et marketing de la Fromagerie La Chaudière. RECIPE, qui a déjà tenté d’ajouter la poutine au menu de ses restaurants à l’étranger, avait même demandé à l’équipe de M. Choquette d’expédier son fromage à l’extérieur des provinces canadiennes. Ce plat populaire au Québec n’a pas connu autant de succès outre-mer.

Adapté aux Québécois

Bien que le menu de la chaîne, qui possède 160 restaurants au Canada et 42 à l’étranger, soit sensiblement le même partout, Groupe St-Hubert s’assurera qu’il s’adapte à la clientèle d’ici. « Si [les dirigeants de New York Fries] décidaient de faire une promotion slush en plein mois de février, nous, on ne fera pas ça, illustre Mme Vaillancourt. On va peut-être servir des chocolats chauds. [Il faut] s’assurer que ça convienne à notre marché. »

Le comptoir de Laval sera-t-il le premier d’une longue série ? « Pour l’instant, on va se concentrer sur celui-là, répond Mme Vaillancourt. On va voir comment ça va. On reste ouvert aux occasions d’affaires. »

Or, dans un communiqué de presse publié mercredi, Frank Hennessey, chef de la direction de RECIPE Unlimited, laisse entendre que l’enseigne pourrait revenir en force au Québec. « Nous avons hâte d’être témoins de la croissance de la marque New York Fries dans les foires alimentaires de la province », a-t-il déclaré.

Rappelons que depuis qu’il a fait l’acquisition de St-Hubert, RECIPE Unlimited profite de l’expertise du Groupe au Québec en le laissant piloter l’expansion d’autres enseignes de l’entreprise dans la Belle Province comme Harvey’s et Taverne 1909 – signé St-Hubert.

RECIPE Unlimited Corporation en bref

– Anciennement appelée Cara, l’entreprise a changé de nom en 2018 — Siège social : Vaughan en Ontario — 1375 restaurants à travers le pays sous 22 bannières telles que St-Hubert, Harvey’s, Taverne 1909 – signé St-Hubert, Swiss Chalet, The Keg et New York Fries
– Près de 85 % des restaurants du groupe sont exploités par des franchisés
Source : RECIPE Unlimited Corporation