(Vaughan) L’action de Recettes illimitées, la société derrière St-Hubert, Harvey’s et The Keg, a plongé à un creux record mardi, dans la foulée de la publication de résultats jugés « décevants », qui ont fait état d’une chute de ses ventes et de ses bénéfices au troisième trimestre.

La Presse canadienne

À la Bourse de Toronto, le titre a reculé en cours de séance jusqu’à 20,01 $, pour finalement clôturer à 20,29 $, en baisse de 2,20 $, ou 9,8 %.

« Il est manifeste que l’industrie, en particulier celle des restaurants à service complet au Canada, évolue dans un environnement difficile », a observé mardi le chef de la direction de Recettes illimitées, Frank Hennessey, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes financiers, après la publication des résultats, lundi soir.

L’entreprise de Vaughan, en Ontario, a vu les ventes totales de son système reculer à 869,1 millions pour son troisième trimestre clos le 29 septembre. Il s’agit d’un recul de 10,7 millions, ou environ 1 %, par rapport à celui de 879,8 millions de la même période l’an dernier.

Recettes illimitées, anciennement connue sous le nom d’Entreprises Cara, a indiqué que les ventes de ses restaurants ouverts depuis au moins un an avaient diminué de 3,1 % au cours du trimestre.

M. Hennessey a souligné que la compagnie avait enregistré un ralentissement de l’achalandage dans la plupart des régions où elle était présente, à l’exception du Québec, et dans la plupart de ses enseignes. Recettes illimitées possédait 22 marques de restaurants au 29 septembre, dont Swiss Chalet, New York Fries et East Side Mario’s.

Le dirigeant a évoqué plusieurs facteurs potentiels pour expliquer le ralentissement, notamment un ralentissement de l’économie, un plus grand nombre de places en restaurant sur le marché et un secteur de la vente au détail en difficulté.

Le bénéfice net de Recettes illimitées a reculé à 6,7 millions au plus récent trimestre, en baisse de plus de 70 % par rapport à celui de 23,8 millions du troisième trimestre de l’année dernière.

Le bénéfice ajusté, qui exclut certains éléments non récurrents, s’est chiffré à 19,5 millions, ou 31 cents par action, un résultat conforme aux attentes des analystes recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Au troisième trimestre de l’an dernier, le résultat ajusté avait été de 25,3 millions, ou 39 cents par action.

Cependant, M. Hennessey a assuré voir une occasion de croissance sur le marché actuel.

« Dans un environnement comme celui dans lequel nous nous trouvons actuellement, rester immobile n’est pas une option. »

La société procède à la rénovation de certains restaurants, en particulier ceux de l’enseigne Swiss Chalet.

Au cours du plus récent trimestre, 33 restaurants ont été rénovés. Les établissements Swiss Chalet qui ont fait l’objet de ces travaux sont plus performants que les plus anciens, a-t-il noté.

Recettes illimitées étendra également son concept de comptoir à salades à deux succursales de Swiss Chalet – à Barrie et Belleville, en Ontario – d’ici la fin du mois, a-t-il précisé. Jusqu’à maintenant, les établissements qui ont accueilli ce concept ont vu leurs ventes grimper.

La société souhaite également devenir un leader des livraisons dans le secteur des restaurants à service complet et travaille à une initiative visant à améliorer la qualité et la rapidité de son service de livraison, a affirmé M. Hennessey.

L’environnement actuel pourrait déboucher sur une consolidation plus poussée de l’industrie, a estimé le patron, qui n’a pas fermé la porte à l’acquisition de nouvelles marques afin de grossir le portefeuille de Recettes illimitées.

« Nous ne sommes pas satisfaits du statu quo et, même si les résultats du dernier trimestre ont été décevants, nous sommes enthousiastes vis-à-vis de notre avenir. »