La fermeture du tunnel sous le mont Royal en janvier prochain touchera le quotidien de milliers de travailleurs de la couronne nord qui se rendent en ville.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Seulement pour Hydro-Québec, le dernier décompte disponible indique que 2200 personnes seront possiblement affectées par les travaux du Réseau express métropolitain (REM), confirme son porte-parole Louis-Olivier Batty.

« On ne sait pas s’ils sont tous des utilisateurs du train de banlieue, mais ils seront pris dans le trafic (exacerbé par la fermeture du tunnel) », dit M. Batty, dans un entretien.

D’après les explications de M. Batty, ce chiffre de 2200 correspond aux employés d’Hydro qui habitent à proximité d’une gare desservie par les trains de banlieue de Deux-Montagnes ou de Mascouche et située au nord du tunnel Mont-Royal. Ces 2200 employés travaillent dans l’un ou l’autre des bureaux d’Hydro localisés à Montréal.

Dans un article paru mardi, la société d’État parlait de 200 employés habitant le secteur de Deux-Montagnes et travaillant au centre-ville. Ce chiffre, quoiqu’exact, ne donnait qu’un portrait partiel de l’ensemble de ses employés touchés par les travaux de construction du REM.

HQ compte 20 000 employés, dont plus de 11 000 travaillent à Laval, Montréal et Montérégie.

À compter de janvier prochain, les trains de Deux-Montagnes et de Mascouche cesseront de se rendre au centre-ville en raison des travaux du REM dans le tunnel Mont-Royal. Sa fermeture touche directement 18 000 usagers des trains de banlieue.

Des navettes d’autobus seront mises en place entre des gares et le réseau de métro par Mobilité Montréal. Ces mesures de mitigation vont allonger le temps de parcours des usagers de 20 à 60 minutes par direction.

Une rencontre d’échanges sur cet enjeu a été organisée lundi matin par le Centre de commerce du Montréal métropolitain, en collaboration avec le bureau du Réseau express métropolitain et le ministère des Transports du Québec. Quelque 200 employeurs y ont participé parmi lesquels Raymond Chabot Grant Thornton, Hydro-Québec, le Mouvement Desjardins, TD Assurance, Intact Assurance, KPMG, Nurun, musées McCord et Stewart, selon TVA.