Les problèmes d’approvisionnement étant chose du passé, la Société québécoise du cannabis (SQDC) a bon espoir de réaliser un profit de 20 millions au terme de son année financière, le 31 mars 2020.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Son président et chef de la direction, Jean-François Bergeron, a pris la parole devant la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain mercredi midi.

La Société avait enregistré une perte de 4,5 millions à son premier exercice, plombé par les frais de démarrage de ses activités.

Après un premier trimestre, le profit atteint 1,4 million, au 22 juin 2019. Le rythme des ventes et des bénéfices s’est accéléré avec le retour à la normale dans les heures d’ouverture des points de vente et l’ouverture de nouvelles succursales, qui avait été retardée dans un premier temps en raison du manque de fournitures.

À propos des magasins, le réseau compte 21 établissements, avec la boutique de Châteauguay qui vient d’ouvrir. On dénombrait 16 points de vente fin juin. La société prévoit en avoir 43 d’ici la fin mars.

Depuis l’ouverture de ses premiers points de vente, il y a pratiquement un an, le 17 octobre 2018, SQDC a vendu pour 27 tonnes de cannabis, soit l’équivalent de 60 conteneurs.