L’ex-conseiller financier Michel Marcoux est reconnu coupable par le Comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière (CSF) pour la presque totalité des chefs d’infraction portés contre lui.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Cet ex-président d’Avantages services financiers, qui a déjà été une référence médiatisée dans le marché des fonds communs de placement, faisait face à 24 chefs d’infraction devant la principale instance disciplinaire dans le milieu des conseillers financiers au Québec.

Michel Marcoux était notamment accusé de détournement de fonds totalisant un peu plus de 1 million de dollars, d’avoir menti aux enquêteurs des instances réglementaires et d’avoir mal géré des comptes en fidéicommis pour ses clients-investisseurs.

Entre autres, Michel Marcoux a fait disparaître le compte offshore de l’un de ses clients, à l’insu de celui-ci, pour l’intégrer à son propre compte aux Bahamas, le détroussant par le fait même de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Amorcée il y a deux ans, l’audition de Michel Marcoux devant le Comité de discipline de la CSF s’est conclue il y a trois semaines avec l’énoncé, en son absence, d’un verdict de culpabilité sur presque tous les 24 chefs d’infraction.

Quant aux sanctions découlant de ce verdict, elles seront l’objet d’une prochaine audience devant le Comité de discipline de la CSF, dont la date reste à déterminer.