• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Vie au travail: Hamster tire profit d'un sondage 
Source ID:c2511a40779333be96bc5362b9399026; App Source:StoryBuilder

Vie au travail: Hamster tire profit d'un sondage

Denis Mathieu, président et chef de la direction de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Mathieu, président et chef de la direction de Novexco

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Refonte des espaces de travail, mise en place d'activités pour favoriser le dialogue entre employés, révision des articles vendus : le distributeur a revu ses pratiques pour s'adapter aux nouvelles réalités du marché du travail.

Des résultats de recherche en cachent d'autres ! Devant ceux d'un sondage commandé à Léger sur le monde du travail, Novexco (et ses magasins Hamster) a décidé de s'autoanalyser et d'en tirer profit.

Le distributeur de fournitures de bureau, qui dévoile aujourd'hui les résultats de ce sondage, a procédé à des ajustements sur le plan tant des articles vendus dans ses magasins que de l'aménagement de ses espaces de travail ou de la gestion de ses employés. « On voulait faire le point avec ce sondage, explique Denis Mathieu, président et chef de la direction de Novexco. Mais on a appris de ça, nous aussi. »

Le sondage a ainsi été un outil de travail à plusieurs volets. D'abord sur le plan du marketing pour Novexco, et éventuellement pour ses fournisseurs et clients. Puis sur le plan de la rétention des employés et de la culture d'entreprise.

Il y a notamment eu une transformation de certains produits et meubles proposés par Hamster. « Le volume d'affaires a changé pour les fournisseurs qui étaient moins à la page », note Denis Mathieu.

Denis Mathieu, président et chef de la direction de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Denis Mathieu, président et chef de la direction de Novexco

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Au siège social, à Laval, où travaillent 250 employés, l'espace physique a changé. Les murs sont tombés dans le service informatique et des bureaux vitrés ont fait leur apparition. Au service du marketing et des achats, des activités ont été mises en place pour favoriser le dialogue entre employés. « On a quelques équipes dans le département, note Audrey-Ann Bergeron, coordonnatrice des communications de Novexco. Mais les gens parlaient plus à leur entourage immédiat. »

Chaque semaine, entre autres, les gestionnaires posent des questions sur un babillard (« Quel fut votre premier emploi ? ») auxquelles les employés répondent sur des Post-it. « Ça engendre des conversations et ça crée des rapprochements, constate Audrey-Ann Bergeron. Ça amène un esprit de collaboration et facilite les communications avec les différentes équipes. Et ça amène de la vie ! »

Le taux de participation est de 80 %. « Ça ne prend pas grand-chose, ajoute Denis Mathieu. Le département du service à la clientèle a décidé de faire la même chose. »

Les résultats de l'étude ont aussi motivé l'entreprise à publier sous peu un magazine, qui sera distribué à 40 000 exemplaires au Canada, destiné aux clients et futurs clients de Novexco. « On y parle même de leadership et d'empathie », dit Denis Mathieu.

Et les résultats du sondage sont...

Le sondage de Léger révèle tant des traits de caractère des salariés canadiens que des désirs quant à l'aménagement de leur espace de travail. 

« Le travail évolue et les valeurs changent. On s'est rendu compte que l'environnement de travail était tout aussi important que le poste. »

- Denis Mathieu, président et chef de la direction de Novexco

Les attentes au travail des milléniaux, des gens de la génération X et des baby-boomers sont, par ailleurs, différentes. « Les 18-34 ans veulent de plus en plus de flexibilité, mentionne Denis Mathieu. Ils veulent aussi des activités ensemble à l'extérieur du cadre de travail. C'est comme si le fait que la technologie soit partie intégrante de leur vie créait un besoin de chaleur humaine. »

Les baby-boomers sont plus satisfaits de leur travail que leurs collègues plus jeunes et sont les plus engagés. Ceux de la génération X sont les moins motivés et les plus insatisfaits. « Cette différence pourrait être expliquée par le fait que les 35-54 ans seraient dans une période de vie particulièrement chargée, entre les responsabilités professionnelles et personnelles accrues », lit-on dans un communiqué. « La nouvelle génération est moins loyale envers l'employeur, davantage envers ses collègues, souligne par ailleurs Denis Mathieu. Elle recherche de la motivation et de la reconnaissance. Les espaces collaboratifs et l'ergonomie comptent aussi beaucoup pour elle. »

Cela dit, dans l'ensemble, 83 % des travailleurs canadiens sont satisfaits de leur travail, selon l'étude, et 90 % se disent engagés envers leur travail. Les trois quarts des Canadiens disent travailler au moins en partie assis, mais moins de la moitié affirment avoir accès à des propositions de travail ergonomique.

Pourquoi Hamster ?

En mars 2018, Novexco a regroupé toutes ses enseignes, dont BuroPLUS, sous le nom de Hamster. La raison d'une telle dénomination ? « La volonté était de créer une marque audacieuse, perturbatrice - pensons à Tangerine dans le domaine bancaire et à Sonnet dans les assurances -, dans une industrie où tout est sans saveur et sans originalité », selon une communication de l'entreprise, qui souhaitait aussi une marque bilingue. Parallèlement, une vidéo de l'entreprise donne cette explication : « Le hamster tourne sans arrêt. Et nous réfléchissons sans arrêt pour trouver la meilleure solution pour nos clients. »




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer