Le Groupe CH est en faveur du retour des Expos. Le grand patron Geoff Molson se dit même ouvert à faire partie de l’actionnariat du groupe de Stephen Bronfman.

Vincent Brousseau-Pouliot
Vincent Brousseau-Pouliot La Presse

« Oui, on appuie [le projet du retour des Expos]. Ce serait bien pour Montréal. Je rencontre Stephen quelques fois par année pour discuter de notre ville et de ce qu’on fait pour contribuer à notre ville. Stephen a beaucoup de passion [pour ce projet], et je l’appuie », a dit Geoff Molson, président et chef de la direction du Groupe CH, en entrevue avec La Presse après sa conférence hier devant le Cercle canadien de Montréal.

Le Groupe CH pourrait-il être un actionnaire minoritaire d’une future équipe du baseball majeur à Montréal ? « C’est possible. Ce n’est pas dans les plans pour nous aujourd’hui. S’ils réussissent à avancer le projet jusqu’au moment où ça va prendre des investisseurs, c’est sûr qu’on le regardera [le projet] », a précisé Geoff Molson.

Le Groupe CH, qui gère notamment deux équipes et deux stades de sport professionnel, se dit aussi prêt à aider le Groupe de Montréal de Stephen Bronfman sur le plan administratif.

Nous avons une infrastructure capable de gérer plusieurs sports, plusieurs événements. Amener une équipe de baseball à Montréal, c’est similaire. C’est possible [de les aider], mais pas définitif du tout. Stephen est au courant [qu’il peut compter sur le Groupe CH].

Geoff Molson

Geoff Molson croit que Montréal peut soutenir une équipe du baseball majeur, en plus du Canadien (hockey), de l’Impact (soccer) et des Alouettes (football). « Il n’y a rien de certain, mais si je regarde les autres villes de la même taille comme Pittsburgh, Philadelphie, Denver, Detroit, Boston, je me dis que oui. Par contre, notre marché n’est pas le même. À Denver, le sport prioritaire, c’est le football. Quand l’équipe de hockey [à Denver] ne performe pas, c’est très difficile. Les Québécois sont tellement habitués d’avoir des équipes gagnantes que c’est [un facteur] important. Le recul que je prendrais, c’est [de savoir si] la passion [pour le sport] est vraiment là. Si je voulais amener une équipe ici, ce serait ma première réflexion. »

Il n’y a pas que le retour des Expos qui pourrait augmenter l’offre sportive à Montréal. Un autre groupe, mené par le banquier Michael Fortier, travaille pour amener une équipe de la NBA (basketball) à Montréal.

Le Groupe CH songe-t-il à acheter lui-même une autre équipe de sport professionnel — ou une équipe de sports électroniques (pratique d’un jeu vidéo, seul ou en équipe, sur internet ou en circuit fermé) ?

« Ce n’est pas dans les plans. Je suis toujours ouvert et intrigué si on nous amène une opportunité, a dit Geoff Molson. Que ce soit dans le baseball, le basket, la crosse, on est toujours à l’écoute. Les sports électroniques m’intriguent plus que n’importe quel autre sport. Il y a une forte, forte croissance, mais c’est un énorme investissement au début et le succès vient seulement dans plusieurs années. C’est un risque. Je doute d’y participer d’une façon importante, mais ça m’intrigue beaucoup. »

Plus de festivals

Côté divertissement, le Groupe CH a réalisé plusieurs acquisitions (Équipe Spectra, Groupe Juste pour rire) au cours des dernières années. En 10 ans, le Groupe CH est passé de 250 à 1500 événements de divertissement par an (sans les matchs du CH). L’entreprise doit donc « digérer » ces acquisitions et « maximiser ce qu’on fait », dit Geoff Molson.

En 2020, evenko lancera un nouveau festival de musique country (Lasso), son cinquième festival à l’amphithéâtre du parc Jean-Drapeau, où son bail actuel doit être renégocié après 2020. « On veut continuer à amener le plus d’événements possible [au parc Jean-Drapeau]. Je serais surpris s’il y a une personne qui ne veut pas que ça fonctionne. C’est bon [les festivals], ça amène des touristes dans des hôtels et les restaurants », a souligné Geoff Molson.

Le Groupe CH est de loin l’entreprise la plus importante au Québec, autant dans l’industrie du sport que dans l’industrie du divertissement. Une position dominante qui n’inquiète pas Geoff Molson. « Pour nous, c’est important d’être un bon partenaire, dit-il. Outre le Canadien, le reste de ce qu’on fait, c’est rare qu’on le fasse seul. On le fait en partenariat avec beaucoup de monde et on redonne à la communauté. [Dans le sport], on est amis avec l’Impact, les Alouettes, le Grand Prix de F1. On aime quand ils connaissent aussi du succès. »

Centre Bell : nouvelle sonorisation et nouvelle section VIP

Le Groupe CH continue ses investissements pour moderniser le Centre Bell. Cette saison, il y aura une nouvelle sonorisation. Et la saison prochaine (2020-2021), une nouvelle section VIP qui remplacera quelques loges. Ces ajouts font partie d’un plan d’investissement de 100 millions sur plusieurs années du Groupe CH pour le Centre Bell, inauguré en 1996.