Un groupe de parents a déposé cette semaine une poursuite à la Cour supérieure contre Universitas, spécialiste des Régimes enregistrés d’épargne-études (REEE).

Stéphanie Grammond Stéphanie Grammond
La Presse

Avec cette demande introductive d’instance en jugement déclaratoire, ils cherchent à faire renverser des changements rétroactifs qui ont fait fondre les bourses d’études de leurs enfants, à partir de 2017.

L’intervention de l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait laissé les parents sur leur faim. L’AMF avait forcé la tenue d’un deuxième vote pour s’assurer que ces changements aient l’appui de la majorité des clients. Elle avait aussi exigé qu’Universitas atténue les pertes des parents lésés.

Mais les parents ont critiqué les critères utilisés pour distribuer l’enveloppe de 1,5 million largement insuffisante pour couvrir l’ensemble des pertes.