L'Autorité des marchés financiers (AMF) vient de déposer des poursuites contre deux individus et cinq entreprises, en lien avec l'exploitation de guichets automatiques privés.

Publié le 13 juill. 2016
Isabelle Ducas
Isabelle Ducas LA PRESSE

Les 11 chefs d'accusation visent Albert Sleiman et Ghassan Hayek, ainsi que les entreprises Station et dépanneur Mia inc., Marché Talbot, Marché Marie-Lyne, Dépanneur M.N.R. et Dépanneur Laurion.

Les accusés auraient transmis des informations fausses ou trompeuses pour obtenir leur permis d'exploitation d'entreprise de services monétaires, à l'automne 2015.

Les amendes minimales auxquelles s'exposent les accusés se chiffrent à 25 000$ pour Albert Sleiman, 5000$ pour Ghassan Hayek et 15 000$ pour chacune des entreprises.