• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Deux Albertains reconnus coupables d'un important stratagème à la Ponzi 
Source ID:; App Source:

Deux Albertains reconnus coupables d'un important stratagème à la Ponzi

Deux hommes ont été reconnus coupables samedi de ce que les autorités... (PHOTO INGOLFUR BRUUN, REUTERS)

Agrandir

PHOTO INGOLFUR BRUUN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Graveland
La Presse Canadienne
CALGARY

Deux hommes ont été reconnus coupables samedi de ce que les autorités albertaines ont qualifié de plus important stratagème à la Ponzi de l'histoire du Canada. Le jury a pris cette décision après trois jours de délibérations, et cinq mois de procès.

Gary Sorenson, 71 ans, et Milowe Brost, 61 ans, avaient tous deux plaidé non coupables à des accusations de fraude et de vol commis grâce à un stratagème à la Ponzi. Milowe Brost a aussi été accusé de blanchiment d'argent.

Un stratagème à la Ponzi consiste à attirer de nouveaux investisseurs en leur promettant des rendements sur investissements irréalistes. Leur argent sert alors à payer les anciens investisseurs, et ainsi de suite. Au cours du procès de Sorenson et Brost, la Couronne a fait valoir que les fonds investis n'avaient jamais vraiment été mis en lieu sûr, et que l'argent frais avait servi a payer les investisseurs plus anciens.

Les deux hommes arrêtés en 2009 avaient été libérés sous caution, mais devront demeurer en détention jusqu'à ce que leur sentence soit prononcée, au cours de la semaine prochaine. La poursuite a déclaré qu'elle demanderait la sentence maximum, soit 14 ans de prison.

Les policiers ont affirmé que la manoeuvre des deux hommes avait fait perdre entre 100 et 400 millions $ à des investisseurs de partout dans le monde. La Couronne a ajouté que plusieurs avaient perdu les économies d'une vie, leur plan de retraite et même la valeur nette de leur maison.

Une partie des fraudes et des vols ont été commis entre 1999 et 2008. Ils impliquaient les compagnies Syndicated Gold Depository, Base Metals Corporation, Bahama Resource Alliance et Merendon Mining Corporation. D'autres actes répréhensibles ont été commis entre 2004 et 2005 par l'entremise d'une compagnie nommée Strategic Metals.

Les investisseurs floués se voyaient promettre un rendement annuel de 34% sur un investissement de 99 000 $. Celui-ci était censé atteindre 1 035 000 $ en huit ans. Ils se faisaient dire que l'affaire impliquait la vente d'or pour le raffinage et que l'opération était «à faible risque».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer