• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Déficit: «Le président de la Commission européenne est irresponsable» 
Source ID:; App Source:

Déficit: «Le président de la Commission européenne est irresponsable»

«C'est irresponsable quand un président de la Commission... (Photo : archives Reuters)

Agrandir

«C'est irresponsable quand un président de la Commission européenne (José Manuel Barroso, en photo) remet en cause la politique de consolidation budgétaire dans les pays de l'Union européenne», a martelé le ministre allemand de l'Économie, Philipp Rösler.

Photo : archives Reuters

Agence France-Presse

Le ministre allemand de l'Économie Philipp Rösler a accusé samedi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso d'avoir remis en cause de manière «irresponsable» la politique de consolidation budgétaire en Europe.

«C'est irresponsable quand un président de la Commission européenne remet en cause la politique de consolidation budgétaire dans les pays de l'UE», a martelé M. Rösler à Nuremberg (sud) où son parti libéral FDP en congrès doit adopter d'ici dimanche son programme à cinq mois des législatives.

Crédités autour de 5 %, les libéraux doivent dépasser ce seuil pour se maintenir au Parlement à l'issue du scrutin législatif du 22 septembre.

Plusieurs conservateurs et libéraux allemands, les deux partis de la coalition gouvernementale d'Angela Merkel, ont critiqué le délai accordé par Bruxelles à la France pour réduire ses déficits publics.

Afin de combattre «durablement» les causes de la crise de la dette, le ministre libéral a estimé qu'il est du devoir des États européens de consolider leurs budgets.

«Nous devons renforcer la croissance. Et consolider les budgets. Nous devons faire des économies», a martelé M. Rösler.

«L'Allemagne montre le bon exemple» vis-à-vis du reste de l'Europe en matière d'économie et de consolidation budgétaire, a affirmé M. Rösler.

«Nous ne dépensons pas plus. Mais moins», a souligné le chef des libéraux.

M. Rösler a rappelé que l'Allemagne entendait présenter en 2014 son premier budget à l'équilibre depuis 40 ans.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a lui défendu la décision de la Commission européenne vendredi d'accorder un délai de deux ans à la France pour atteindre ses objectifs budgétaires, dans une interview à paraître dimanche. M. Schäuble a souligné que le Pacte de stabilité autorisait «une certaine flexibilité dans l'application des règles».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer