Source ID:; App Source:

Les secrets des femmes de tête

Andrée Corriveau, présidente fondatice de l'Association des femmes... (PHOTO A. TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Andrée Corriveau, présidente fondatice de l'Association des femmes en finance.

PHOTO A. TROTTIER, ARCHIVES LA PRESSE

(Montréal) Femmes de tête: le label est révélateur. Les financières honorées aujourd'hui au Gala de l'Association des femmes en finance du Québec sont nécessairement des battantes, des surdouées et des travailleuses acharnées.

Mais comment ont-elles réussi à se faire remarquer parmi d'autres femmes talentueuses?

Cette question a piqué la curiosité de Pascale Bouchard, présidente fondatrice du cabinet de recrutement Nexa. Et son constat est clair: le hasard n'a rien à voir avec le fait de se trouver sous les feux de la rampe. «D'abord, ces femmes ont toutes les qualités de l'entrepreneur, c'est-à-dire une vision, la capacité de mettre la parole en action, la persévérance et un sens aigu du marketing», constate Mme Bouchard.

«L'authenticité de ces femmes est également remarquable, dit-elle. Passionnées par ce qu'elles font, elles mettent tout leur coeur à la cause. Ce facteur est important, car nous sommes souvent notre propre messager, explique Mme Bouchard. Notre perception de nous-mêmes est ce que nous transmettons aux autres.»

Un autre fil conducteur est que ces femmes sont toutes très fortes en commercialisation. Elles ont non seulement identifié ce qui les rend uniques, mais elles sont aussi capables d'en parler haut et fort.

«Il est important de déterminer au préalable quelle sera la meilleure façon de marquer des points, dit-elle. Pour certaines, ce sera de donner leur nom comme conférencière; pour d'autres, il s'agira de participer à un concours.»

Plus les efforts seront ciblés, plus les retombées seront bonnes. «Sur ce volet, les femmes auraient avantage à s'inspirer du livre Point de bascule: comment faire une grande différence avec de petites choses, écrit par Malcolm Gladwell», conseille Mme Bouchard. L'auteur démontre en outre comment des modes ou des succès se sont construits simplement sur le bouche à oreille.

«En parlant avec des gens d'influence, il m'est souvent arrivé d'entendre le nom de certaines femmes revenir constamment, ajoute-t-elle. Leur secret: elles ont identifié les personnes influentes et leur ont livré leur message.»

Femme de tête

Évidemment, le fait d'avoir son nom inscrit en grosses lettres dans le répertoire Women in the Lead/Femmes de tête ou d'être mise en nomination au Gala des femmes en finance améliore grandement le positionnement sur le marché du travail.

«La particularité des 800 femmes de tête présentées dans notre répertoire, parmi lesquelles on trouve 222 Québécoises, est qu'elles ont toute l'expérience et l'expertise nécessaires pour faire partie d'un conseil d'administration», souligne Andrée Corriveau, présidente fondatrice de l'Association des femmes en finance. Par ailleurs, une fois l'an, l'Association célèbre l'excellence des femmes évoluant dans le domaine de la finance en remettant des prix pour le leadership, l'engagement social, l'engagement au sein de l'AFFQ et la relève.

En 2008, par exemple, Meggie Daoust, de l'Université Concordia, et Mikoua Davidson, de l'Université du Québec à Montréal, ont été les lauréates de la relève pour s'être démarquées dans le cadre de leurs études en finance. Elles ont du coup décroché un stage rémunéré au Mouvement Desjardins.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer