Source ID:; App Source:

Un rôle majeur dans la fusion des Bourses

Maryse Bertrand, avocate chez Davies Ward Philips &... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Maryse Bertrand, avocate chez Davies Ward Philips & Vineberg.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

(Montréal) L'an dernier, le Groupe TSX et la Bourse de Montréal ont fusionné: une transaction évaluée à 1,3 milliard et un dossier chaud et complexe qui ne faisait pas que des heureux.

Me Maryse Bertrand, du cabinet Davies Ward Phillips&Vineberg, était à la tête de l'équipe d'avocats embauchée par le Groupe TSX.

«Chaque transaction comporte ses propres défis. Dans le cas de cette fusion, il y avait un aspect émotif important à gérer sur le plan du public et il fallait en tenir compte», raconte celle qui pratique depuis près de 30 ans, et ce, toujours au même cabinet.

Pour le travail accompli, Davies Ward Phillips&Vineberg s'est vu remettre le prix 2008 Deal Team of the Year lors du gala annuel du Canadian Dealmakers.

Spécialisée en fusion et acquisition et en droit des valeurs mobilières, Me Bertrand a travaillé sur plusieurs autres transactions majeures, dont celle d'Abitibi-Consolidated/Bowater et de BCE et Teacher's (qui a avorté en novembre dernier).

Ce qui l'attire dans ce genre de dossier? D'abord, le sentiment de contribuer.

«En travaillant sur ces transactions, j'aide une entreprise à devenir plus compétitive. En fait, mon travail me permet de contribuer à bâtir quelque chose d'important, alors c'est très valorisant», explique l'avocate diplômée de l'Université McGill en 1980.

Les relations de travail sont aussi très stimulantes dans les hautes sphères de la finance et du droit, indique Me Bertrand.

«Je travaille avec des gens des échelons supérieurs de grandes entreprises, des gens qui ont généralement accompli beaucoup de choses et qui ont des parcours intéressants, dit-elle. Ces gens aux opinions et aux profils différents m'apprennent énormément et me font toujours évoluer.»

Et depuis quelques années, Me Bertrand voit arriver d'autres femmes pour travailler avec elle sur de grands dossiers de fusion et acquisition.

«Pendant une vingtaine d'années, j'étais toujours la seule femme! Mais maintenant, ça change. Même que lors de la transaction TSX/Bourse de Montréal, presque toutes les équipes d'avocats étaient composées de femmes», indique-t-elle.

Le nom de Me Maryse Bertrand a notamment figuré dans les listes du magazine Lexpert des 30 meilleurs négociateurs au Canada, des 25 meilleures avocates au pays et des 100 avocats les plus créatifs au Canada.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer