Source ID:; App Source:

Lise Watier lorgne les États-Unis

Anne Martin-Vachon, PDG de Lise Watier Cosmétiques, et... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Anne Martin-Vachon, PDG de Lise Watier Cosmétiques, et Lise Watier, présidente du conseil d'administration.

Photo: Alain Roberge, La Presse

(Montréal) Une entreprise rentable, une gamme de produits en croissance, une première place au Québec, une percée au Canada, un oeil vers les États-Unis, une petite soeur pour Neiges dès l'automne et une entrée éventuelle en Bourse.

Ouf! Avec autant d'atouts, on se demande pourquoi Lise Watier a vendu la majorité de ses actions à l'ontarienne Imperial Capital Corporation (ICC) il y a deux ans.

 

D'autant plus que la firme d'investissement n'a pas eu à injecter de capital depuis...

«La vente m'a libéré d'un fardeau financier, dit la grande dame de l'industrie cosmétique. Ce n'était pas un geste égoïste. Après avoir mis ma vie et mes possessions dans cette compagnie, c'était le moyen d'assurer sa pérennité et de protéger les emplois.»

Toujours active, Mme Watier est une référence incontournable dans le monde du maquillage, des produits de soins et des parfums. Présidente du conseil, elle a encore des idées et des projets plein la tête.

C'est d'ailleurs elle, avec son mari et actionnaire Serge Rocheleau, qui a déniché la nouvelle présidente et chef de la direction de Lise Watier Cosmétiques.

Anne Martin-Vachon est une perle rare qui a travaillé 21 ans pour Procter&Gamble (CoverGirl, Max Factor, etc.) à Toronto, Cincinnati, Baltimore et Columbus.

À elle seule, la gestionnaire regroupait toutes les qualités recherchées. Sur l'offre d'emploi on aurait pu lire: leader québécoise d'expérience, spécialisée dans l'industrie des cosmétiques, capable de définir une stratégie de croissance.

«Elle a la jeunesse, l'énergie, la capacité, la volonté et la connaissance des marchés internationaux, dit Mme Watier. Son arrivée va faire la différence dans la poursuite des activités de l'entreprise.»

Objectif Québec/Canada

L'objectif principal de Mme Martin-Vachon est clair.

«Étendre notre longueur d'avance au Québec et prendre le premier rang au Canada», explique la présidente.

La compagnie offre 300 produits en maquillage et 60 en soins. Elle propose aussi une gamme de 40 parfums, essentiellement Neiges et Désirable qui se déclinent en fragrances, en eaux de toilette, en crèmes de corps et en poudres.

Pour le maquillage, Lise Watier Cosmétiques est première au Québec et quatrième au Canada.

Sans compter que son parfum Neiges est une véritable icône dans l'industrie. Seize ans après son lancement, c'est encore la marque qui se vend le plus en unités à travers le Canada.

Forte de tous ces produits, l'entreprise affiche des ventes annuelles de plus de 50 millions. Et elle est rentable. Environ 60% de ses revenus proviennent du Québec et 40% du reste du Canada.

«En parallèle», Anne Martin-Vachon veut faire grandir la société à l'international. Et tout particulièrement aux États-Unis.

«Le marché américain aime les marques qui ont une identité unique, dit-elle. Les produits de qualité supérieure avec beaucoup d'innovations ont beaucoup de succès. Et le nom francophone Lise Watier est un plus.»

Pour présenter la marque au Canada et aux États-Unis, elle misera sur trois piliers.

Tout d'abord, l'image de la fondatrice. «Lise Watier représente l'optimisme et le goût des femmes de s'épanouir», dit-elle.

Ensuite, l'innovation. «La R&D et la créativité sont l'essence même de l'entreprise», ajoute-t-elle.

Puis, les qualités de Montréal seront mises de l'avant. «C'est une ville unique et multiculturelle qui a un côté nord-américain et européen, rappelle la présidente. Montréal c'est mode, culture et joie de vivre.»

Cela dit, Mme Martin-Vachon ne prévoit pas de ventes aux États-Unis cette année.

«On prépare le terrain, on développe les plans, on étudie les différents réseaux de distributions, dit-elle. Nous seront prêtes quand l'économie rebondira.»

Parmi les nouveautés, «la petite soeur» de Neiges devrait être lancée cet automne, souligne Lise Watier. Il est difficile d'en savoir plus, mais il s'agirait d'une fragrance pour les jeunes femmes de 20 ans et plus.

À plus long terme, l'entreprise prévoit s'inscrire en Bourse.

«C'est ce qui arrive, après cinq à huit ans, aux compagnies achetées par ICC, remarque Anne Martin-Vachon. Mais j'ai l'expérience avec les compagnies en Bourse. Déjà, pour la publication de nos résultats nous opérons comme une compagnie publique. ICC veut que l'on soit prête quand viendra le temps.»

 

L'ENTREPRISE

Lise Watier conçoit «avec passion», fabrique «avec amour» et commercialise «avec créativité

« des produits de beauté au Canada et à l'international. Elle emploie 165 personnes.

Elle affiche des ventes nettes de plus de 50 millions, dont 60% en maquillage, 20% en soins et 20% en parfums.

DÉFIS

Rester numéro un en maquillage au Québec et continuer à grandir dans les produits de soins et les parfums. Augmenter ses parts dans les autres provinces canadiennes.

Viser le marché américain.

STRATÉGIE

Profiter de l'alliance avec ICC, créer de nouveaux produits, développer des réseaux de distribution.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer