(Dallas) La sonde Voyager 1 de la NASA, le vaisseau spatial le plus éloigné de la Terre, envoie à nouveau des données scientifiques.

Les quatre instruments de Voyager 1 sont de nouveau opérationnels après un problème informatique en novembre, a annoncé cette semaine un centre de recherche spatiale de la NASA, le Jet Propulsion Laboratory, établi en Californie du Sud. L’équipe a reçu pour la première fois des informations pertinentes de Voyager 1 en avril et lui a récemment demandé de recommencer à étudier son environnement.

Lancé en 1977, Voyager 1 sillonne l’espace interstellaire, ou l’espace entre les systèmes stellaires. Avant d’atteindre cette région, la sonde a découvert un mince anneau autour de Jupiter et de plusieurs lunes de Saturne. Ses instruments sont conçus pour collecter des informations sur les ondes de plasma, les champs magnétiques et les particules.

Voyager 1 se trouve à plus de 24 milliards de kilomètres de la Terre. Son jumeau Voyager 2, également dans l’espace interstellaire, se trouve à plus de 19 milliards de kilomètres.