Un professeur de Polytechnique Montréal a fait une expédition au Népal pour glaner des échantillons de granite d’une montagne de l’Himalaya. Il espère en tirer la preuve d’une théorie de formation de l’Himalaya appelée « fluage chenalisé ».

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Ces travaux pourraient permettre de mieux prédire où trouver au Québec les « terres rares », des métaux utilisés pour la fabrication d’objets électroniques.

« L’Himalaya est toujours en cours de formation », explique M.  Gervais par voie de communiqué. « En l’étudiant, on veut comprendre comment cette chaîne montagneuse s’est formée, ce qui pourrait nous aider à mieux comprendre la géologie de montagnes beaucoup plus anciennes comme celles de la Province de Grenville – formant les Laurentides actuelles – qui se sont formées il y a environ un milliard d’années et qui avaient fort probablement l’envergure de celles de l’Himalaya à l’époque. »

La vidéo présente la formation de l’Himalaya depuis 53 millions d’années. Elle illustre la théorie du « fluage chenalisé » : la roche métamorphique, formée par la fusion du roc en profondeur (à environ 25 km dans le sol), remonterait sur les flancs des montagnes sous la pression exercée par le continent indien qui glisse sous le continent eurasien. En datant les minéraux contenus dans les spécimens de granite, le chercheur essaie de confirmer ou d’infirmer ce modèle.

« Ces roches ont subi une fusion partielle qui réduit drastiquement leur viscosité », indique M.  Gervais, qui décrira son voyage lors d’une conférence à Polytechnique vendredi midi. « En étant moins visqueuses, elles se seraient "écoulées" des profondeurs de la croûte tibétaine vers l’Inde, où la croûte est plus mince. »

La théorie du fluage chenalisé est mise de l’avant par Kyle Larson, de l’Université de Colombie-Britannique-Kelowna, avec qui M. Gervais a fait ce trek de trois semaines sur le mont Nuptse, qui culmine à 7861 m. Ils ont rapporté 12 échantillons, dont l’un, déniché à 5400 m d’altitude, constitue une première en géologie.

Écoutez en direct la conférence de Félix Gervais, vendredi le 28 février à 12 h 30 :

https://www.youtube.com/watch?v=0Y71QrSIR8U&feature=youtu. be