(Siksika) Un crâne de bison vieux de plus de 2000 ans a été rendu à une communauté autochtone du sud de l’Alberta, vendredi, après avoir été découvert lors de travaux publics dans le centre-ville de Banff.

Lauren Krugel
La Presse canadienne

Des employés de Fortis Alberta installaient des lampadaires écoénergétiques dans un des pittoresques lotissements urbains du parc national Banff en février dernier, lorsqu’ils sont tombés sur ce qui ressemblait à un ossement, rapporte un porte-parole de l’entreprise.

« Ils en savaient assez pour s’arrêter là et contacter Fortis Alberta. Et nous nous sommes assurés que Parcs Canada soit mis au courant », indique Kevin Haslbeck.

Parcs Canada a ensuite avisé la nation autochtone des Siksika — aussi appelés les Pieds-Noirs — de la découverte de ce crâne, environ 1,2 mètre sous terre. La datation par le carbone porte à croire que cet artefact a près de 2400 ans.

Vendredi, le retour du crâne de bison dans sa communauté a été souligné par une cérémonie traditionnelle au parc historique de Blackfoot Crossing, à l’est de Calgary, où a eu lieu la signature du Traité 7 en 1877. Des Pieds-Noirs ont ensuite entonné des chants d’honneur, accompagnés de tambours et de hochets.

La Première Nation compte exposer le crâne à Blackfoot Crossing afin que des visiteurs de l’intérieur comme de l’extérieur de la communauté puissent venir l’admirer.

Le conseiller siksika Eldon Weasel Child explique que les crânes de bison sont employés dans le cadre des cérémonies sacrées des Pieds-Noirs et cet animal revêt une importance particulière pour ce peuple depuis des temps immémoriaux.