La Voie lactée a volé au moins six galaxies au Grand nuage de Magellan, ont découvert des astronomes de l’Université de Californie à Riverside (UCR). Certaines, comme la Carène et le Fourneau, sont relativement connues.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

«Si plusieurs galaxies naines ont récemment migré du Grand nuage de Magellan vers la Voie lactée, cela signifie que les propriétés des galaxies en orbite autour de la Voie lactée étaient radicalement différentes voilà un milliard d’années», explique l’auteure principale de l’étude publiée dans un journal mensuel de la Société astronomique royale (MNRAS). 

«Cela modifie notre compréhension de la formation et de l’évolution de ces galaxies très peu lumineuses.»

Une cinquantaine de galaxies naines sont en orbite autour de la galaxie. La plupart ont été découvertes récemment. La galaxie de la Carène, par exemple, a été découverte en 1977 et celle du Fourneau, en 1938. Ce sont deux galaxies naines. Une galaxie naine peut contenir aussi peu que quelques milliers d’étoiles, mais plus généralement quelques centaines de millions. La Voie lactée en contient entre 100 et 400 milliards.

Les quatre autres galaxies naines étudiées par les chercheurs de UCR sont de la catégorie «très peu lumineuse» (ultrafaint).

Les astrophysiciens californiens ont utilisé les données du télescope spatial Gaia et travaillé avec le simulateur cosmologique et hydrodynamique FIRE (Feedback In Realistic Environments - Réponses d’environnements réalistes) de l’Université Northwestern.

Le simulateur FIRE a aussi modélisé la fusion éventuelle du Grand nuage de Magellan avec la Voie lactée (notre vidéo). Cela ajoutera d’ici 2,4 milliards d’années 30% à la masse de la Voie lactée.