Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

Philippe Mercure Philippe Mercure
La Presse

Un « bretzel cosmique »

Cette photo croquée par le télescope « grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama » montre deux « bébés étoiles » (les points brillants) en train de grandir au sein de nuages de gaz et de poussières (les anneaux) en forme de spirales. Les étoiles naissantes se nourrissent des disques pour grandir. L’observation apporte de nouvelles connaissances sur le début de la vie des étoiles et aidera les astronomes à comprendre les conditions dans lesquelles les étoiles binaires se forment.

Quiz science

Qu’est-ce qui faisait office de soupe en conserve pour les hommes préhistoriques ?

PHOTO FOURNIE PAR DR RUTH BLASCO/AFTAU

Les humains du paléolithique pouvaient garder des os d’animaux pendant des périodes allant jusqu’à neuf semaines avant d’en manger la moelle.

La moelle des os ! Dans la caverne de Qesem, en Israël, des chercheurs ont découvert des traces montrant que les humains du paléolithique pouvaient garder des os d’animaux pendant des périodes allant jusqu’à neuf semaines avant d’en manger la moelle. Les os étaient conservés avec la peau pour faciliter leur préservation. Les métapodes de cerfs, des os des pattes, semblaient particulièrement prisés. La découverte a été publiée dans Science Advances.

Certains coraux peuvent ressusciter

PHOTO FOURNIE PAR DIEGO K. KERSTING

Les chercheurs ont découvert qu’après des événements mortels, alors que des coraux ne montrent aucun signe de vie pendant plusieurs années, 38 % d’entre eux finissent par revenir à la vie.

Les coraux sont frappés de plein fouet par le réchauffement climatique, mais ils semblent avoir trouvé un truc pour y survivre. En analysant de près 243 colonies coralliennes de la Méditerranée pendant 16 ans, des chercheurs de l’Université de Barcelone ont découvert que certaines colonies déclarées mortes pouvaient se remettre sur pied. Le corail est en fait une colonie de polypes qui sécrètent leur propre exosquelette. Après l’été, quand les eaux trop chaudes les affectent, les polypes rétrécissent et se rétractent partiellement de leur exosquelette. Les chercheurs ont découvert qu’après des événements mortels, alors que des coraux ne montrent aucun signe de vie pendant plusieurs années, 38 % d’entre eux finissent par revenir à la vie. Selon les chercheurs, cette stratégie pourrait offrir « une mince fenêtre d’opportunité aux coraux pour s’adapter au réchauffement provoqué par les changements climatiques ». La recherche a été publiée dans Science Advances.

82

IMAGE FOURNIE PAR LA NASA

Saturne compte maintenant 82 satellites connus.

Une équipe de scientifiques vient de découvrir 20 nouvelles lunes autour de la planète Saturne, ce qui porte leur nombre total à 82. Saturne détrône ainsi Jupiter, qui compte 79 satellites connus. Chacun des nouveaux objets découverts a un diamètre d’environ cinq kilomètres, et 17 d’entre eux sont dits « rétrogrades » parce qu’ils tournent dans le sens contraire de la rotation de la planète. La découverte a été annoncée par le Centre des planètes mineures de l’Union astronomique internationale.

Les pieuvres couvertes de verrues aiment les profondeurs

PHOTO FOURNIE PAR ROV JASON

Pieuvre couverte de verrues

À plusieurs milliers de mètres sous la surface du Pacifique nagent des pieuvres appelées Graneledone boreopacifica. Or, des chercheurs viennent de découvrir que plus les pieuvres vivent en profondeur, plus elles sont petites et couvertes de verrues. En fait, les pieuvres qui vivent à 2500 mètres de profondeur sont si différentes de celles vivant à 1000 mètres de profondeur que les scientifiques ont d’abord pensé qu’elles appartenaient à des espèces différentes. Des analyses génétiques ont toutefois montré que ce n’est pas le cas. Les chercheurs croient comprendre pourquoi les pieuvres des profondeurs sont plus petites : la nourriture y est plus rare. Dans un article publié dans le Bulletin of Marine Science, ils admettent cependant ignorer pourquoi elles sont couvertes de verrues. Sur les photos, on voit une pieuvre couverte de verrues vivant à 2700 mètres de profondeur, et une pieuvre à la peau lisse vivant à 1500 mètres de profondeur.