Des archéologues de Parcs Canada ont dévoilé ce matin des images de la première exploration intérieure de l’épave du Terror, qui a coulé en 1848. Retrouvé en 2016 dans les eaux du Nunavut, le navire faisait partie de l’expédition de John Franklin, qui tentait de trouver le passage du Nord-Ouest vers l’Asie.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Le Terror était un peu plus petit que l’Erebus, et était dirigé par le second de l’expédition, Francis Crozier, qui l’a dirigé après la mort de Franklin en juin 1847. Les deux navires avaient été équipés d’innovations, des moteurs de locomotive à charbon de quatre chevaux et des plaques d’acier pour résister aux glaces. L’Erebus a été retrouvé en 2014, un peu plus au sud que le Terror.

Les archéologues de Parcs Canada ont notamment pu explorer la cabine de Crozier, très bien conservée.

Sir John Franklin en était à sa quatrième expédition en Arctique, dont deux à titre de capitaine, mais c’était la première qu’il commandait. Vétéran des guerres napoléoniennes, dont la bataille de Trafalgar en 1805, il était toutefois le quatrième choix pour cette expédition arctique à cause de son âge (59 ans) lors du départ de l’Angleterre, selon le National Geographic.

L’expédition de Sir John Franklin a quitté l’Angleterre en mai 1845. À partir de 1848, 25 expéditions en 40 ans sont parties à sa recherche. Des témoignages d’Inuits et un message retrouvé en 1859 dans l’île du Roi-Guillaume ont permis de comprendre que les deux navires avaient été pris dans les glaces dès 1846 et que Franklin est mort en 1847. Les 134 matelots et officiers sont tous morts.