(Edmonton) Une recherche de l’Université de l’Alberta donne un tout nouveau sens à l’expression «cervelle d’oiseau».

La Presse canadienne

La biologiste Kimberley Mathot s’est penchée sur la manière dont les oiseaux développent des personnalités individuelles.

Mme Mathot a étudié un oiseau de rivage baptisé bécasseau maubèche (Calidris canutus) et a constaté que chaque oiseau présentait des degrés d’audace différents.

Même quand ses bécasseaux maubèches avaient tous le même accès à la nourriture, certains étaient beaucoup plus enclins à explorer de nouvelles parties de leur environnement que d’autres.

La découverte fait écho aux tendances découvertes chez d’autres espèces.

Mme Mathot dit que chaque oiseau présente des traits de personnalité légèrement différents, qui demeurent cohérents même lorsque les circonstances changent.

La chercheuse pense qu’avoir des personnalités différentes rend une espèce plus adaptable et stable à long terme.