(Québec) Sur 2165 volontaires recherchés, un peu plus de 500 fonctionnaires ont répondu à l’appel du gouvernement pour devenir aides de service de façon temporaire, afin de prêter main-forte au réseau de la santé.

Publié le 19 janvier
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse

Vendredi, Québec a sollicité par courriel les employés de la fonction publique pour donner un coup de main dans les hôpitaux pendant quelques semaines, alors que 12 000 travailleurs de la santé sont absents en raison de la COVID-19.

Il leur a demandé de devenir des aides de service, dont la fonction est d’épauler les préposés aux bénéficiaires dans la distribution des repas et le nettoyage par exemple. Ils pourraient également effectuer des tâches administratives pour alléger le fardeau des infirmières. Les volontaires ont droit aux primes versées au personnel de la santé, a promis le gouvernement. On leur a demandé de se manifester d’ici lundi soir.

Sur les 2165 personnes recherchées, « 518 ont levé la main en seulement quelques jours », a indiqué mercredi le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Il a ajouté qu’un suivi sera fait rapidement auprès des 518 fonctionnaires par les CISSS et les CIUSSS.

La plupart des 518 personnes « se disent disponibles le soir et la fin. C’est tout à fait complémentaire aux besoins du réseau à l’heure actuelle », a-t-il précisé, tout en se disant reconnaissant envers les volontaires.