Aux prises avec une importante pénurie de travailleurs, dont plusieurs sont infectés par le variant Omicron, le CISSS de l’Outaouais annonce lundi que les urgences de Saint-André-Avellin seront temporairement fermées du 5 au 28 janvier.

Publié le 3 janvier
Ariane Lacoursière
Ariane Lacoursière La Presse

Le personnel des urgences de Saint-André-Avellin ira prêter main-forte aux urgences de l’hôpital de Papineau à Gatineau, où plusieurs employés manquent à l’appel. Cette réorganisation vise à « éviter un bris de service à l’urgence de l’hôpital de Papineau », indique le CISSS de l’Outaouais dans un communiqué.

Durant la fermeture des urgences de Saint-André-Avellin, les médecins des urgences offriront des consultations médicales au groupe de médecine familiale (GMF) situé dans le même édifice que la salle des urgences. Les patients pourront obtenir un rendez-vous en se présentant aux urgences, où un employé pourra leur donner un rendez-vous au GMF. Les urgences de Saint-André-Avvelin sont ouvertes du lundi au samedi, de 8 h à 16 h.

Pour le CISSS de l’Outaouais, cette réorganisation aura « peu d’impact » pour la population de la région.

Le CISSS de l’Outaouais n’est pas le seul établissement de santé à être aux prises avec une pénurie de personnel. Il manque actuellement plus de 11 000 travailleurs de la santé au Québec, selon TVA. Certains établissements envisageraient d’avoir recours à l’arrêté ministériel 2020-007 limitant les vacances de certains travailleurs pour éviter les bris de services.