(Québec) Le gouvernement Legault crée deux programmes de formation accélérée, avec des bourses à la clé, pour recruter 2000 infirmières auxiliaires et 3000 agents administratifs chargés d’appuyer les infirmières du réseau de la santé.

Publié le 1er déc. 2021
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse

Les ministres de la Santé (Christian Dubé) et de l’Éducation (Jean-François Roberge) ont présenté les détails de ces programmes mercredi, une annonce qui fait suite au mini-budget présenté la semaine dernière.

La formation accélérée pour devenir infirmière auxiliaire sera d’une durée de 1800 heures, comme c’est le cas à l’heure actuelle, mais elle se donnera sur une période de 14 mois plutôt que 22. Il s’agit d’un diplôme d’études professionnelles.

La formation débutera en janvier et les 2000 infirmières auxiliaires attendues commenceront à travailler en mars 2023. Au cours de leur formation, elles toucheront des bourses de 20 000 $, pour un investissement de 48 millions de dollars. Elles devront s’engager à travailler pendant deux ans pour conserver la bourse.

Pour ce qui est des « agents administratifs en soutien aux secteurs cliniques », Québec crée une attestation d’études professionnelles. « Il sera offert temporairement à des cohortes régionales d’environ 22 personnes, et sera d’une durée de 240 heures, soit deux mois », indique le gouvernement. Il y aura un projet-pilote en décembre, en Gaspésie.

Des bourses d’études de 4000 $ seront remises aux personnes inscrites, pour un investissement total de 14 millions de dollars. Elles devront s’engager à travailler pendant au moins un an pour conserver la cagnotte.

Les 3000 agents espérés par Québec travailleront à partir de l’été 2022, prévoit-on. Québec vise d’en envoyer 1602 dans les hôpitaux (dont 300 dans les urgences), 816 dans les secteurs de la santé mentale et de la jeunesse, et 582 dans les CHSLD et le soutien à domicile.