(Montréal) La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, veut mettre les résidents à contribution dans l’embellissement des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Roxanne Ocampo
La Presse canadienne

En conférence de presse à Montréal, dimanche matin, la ministre a annoncé l’octroi d’une enveloppe de 5 millions pour redécorer certains espaces en CHSLD avec la collaboration des comités des usagers et de résidents.

Ces derniers pourront déterminer comment devraient être utilisés ces fonds, conjointement avec la direction des Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS), où transigeront les fonds.

Leurs petits projets pourraient prendre la forme d’un changement de rideaux, d’une peinture murale, de l’aménagement d’un jardin extérieur ou encore de l’achat d’un aquarium par exemple.

« On veut garder la personnalité de chaque établissement », fait valoir Mme Blais, en donnant l’exemple de l’attirail de pêche souvent employé à des fins décoratives en Gaspésie.

Elle explique aussi vouloir accorder un pouvoir décisionnel aux personnes hébergées, souvent en grande perte d’autonomie, afin que leur environnement ressemble davantage à celui à domicile. Elle cite une étude selon laquelle un milieu de vie plus familier permettrait de réduire l’agitation verbale, l’anxiété et l’agressivité.

« Ça va avec la santé aussi, ce n’est pas seulement décoratif », a-t-elle souligné en entrevue avec La Presse canadienne.

Un fossé à combler

Le montant de 5 millions doit être réparti entre l’ensemble des CHSLD publics et privés conventionnés de la province en fonction de leur nombre de lits, mais aussi de l’ampleur des besoins.

Avec la création annoncée de 2600 nouvelles places dans les futures « Maisons des aînés » et « Maisons alternatives », ce projet phare de la Coalition avenir Québec, la ministre réitère que les résidents en CHSLD ne seront pas pour autant laissés-pour-compte.

Quelque 2500 places existantes en CHSLD seront rénovées ou reconstruites en parallèle, rappelle Marguerite Blais, qui n’écarte d’ailleurs pas la possibilité de transformer en une enveloppe récurrente les 5 millions annoncés dimanche.