Alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 ne cesse d’augmenter ces jours-ci au Québec, le Collège des médecins demande aux médecins de « respecter les consignes sanitaires contre la COVID-19 » et d’éviter les voyages à l’étranger. D’autres ordres professionnels envoient aussi la même demande à leurs membres.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Dans un message publié lundi matin sur Twitter et sur son site web, le Collège des médecins (CMQ) souligne que le Québec recense « plus de 2000 nouveaux cas par jour ». Le Collège dit avoir, avec d’autres ordres professionnels, travaillé « pour augmenter le nombre de professionnels qui pourront vacciner les Québécois pour les protéger de la COVID-19 ». « Dans ce contexte, il est inacceptable que certains dérogent encore aux directives ou songent à des voyages extrafrontaliers non urgents. Plus que quiconque, le CMQ enjoint les médecins à respecter les consignes sanitaires contre la COVID-19 », écrit le Collège des médecins.

« Le même message s’adresse aux professionnels de la physiothérapie », a rapidement indiqué sur Twitter le président de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec, Denis Pelletier.

En entrevue, ce dernier explique que le message se veut « préventif ».

Nous serons impliqués dans la vaccination. Et nous le sommes en dépistage. Nous avons voulu passer le message avec gentillesse, mais fermeté.

Denis Pelletier, président de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

L’Ordre des pharmaciens du Québec a aussi appuyé les propos du CMQ et a rappelé « aux pharmaciens l’importance de respecter les règles sanitaires en vigueur, dont celle d’éviter les voyages non urgents ». La porte-parole de l’Ordre, Julie Villeneuve, ne dit toutefois pas avoir d’indications voulant que les pharmaciens soient nombreux à voyager actuellement.

Toujours sur Twitter, la présidente de l’Ordre des diététistes-nutritionnistes du Québec, Paule Bernier, a quant à elle exhorté ses membres « à adhérer pleinement aux directives de la Santé publique ».

Les médecins doivent faire une quarantaine au retour

L’article 6 du décret ministériel fédéral imposant la quarantaine aux voyageurs de retour au pays en temps de COVID-19 prévoit des exemptions. Par exemple, les membres d’équipage d’un avion n’ont pas à se soumettre à la quarantaine à chaque retour de vol. Des exemptions existent aussi pour certaines catégories de travailleurs essentiels, comme les camionneurs transportant des biens essentiels.

Mais les médecins ou les travailleurs de la santé qui quittent le pays pour des raisons personnelles doivent se soumettre à 14 jours de quarantaine à leur retour, confirme Santé Canada.

À la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), on signale que non seulement les médecins doivent respecter leur quarantaine à leur retour, mais aussi qu’ils ne seront pas rémunérés durant cette période, « sauf s’ils font du télétravail ». « Nous souhaitons que les frontières soient fermées rapidement pour démontrer le sérieux des risques sur notre réseau », a indiqué par courriel la FMSQ.