(Ottawa) L’Agence de la santé publique du Canada enquête sur une éclosion de salmonellose dans cinq provinces.

La Presse canadienne

La source de l’éclosion n’est pas connue pour le moment. Dans un communiqué publié vendredi soir, l’agence indique que l’éclosion est toujours en cours puisque des cas récents continuent de lui être rapportés.

La majeure partie des 59 cas ont été signalés en Colombie-Britannique (23) et en Alberta (31), mais on en compte aussi quelques-uns au Manitoba (3), en Ontario (1) et à l’Île-du-Prince-Édouard (1).

Les cas ont commencé à être signalés à la mi-juin. Au moins six personnes contaminées ont été hospitalisées, mais il n’y a eu aucun décès.

Des cas portant une empreinte génétique similaire ont été rapportés aux États-Unis durant la même période. Les enquêteurs des deux pays échangent des informations pour tenter de déterminer la source de l’éclosion.

La salmonellose se transmet par les aliments contaminés, en particulier les aliments d’origine animale.

Pour prévenir la contamination, l’Agence de santé publique du Canada recommande de respecter les conseils d’hygiène courants en matière de manipulation des aliments : se laver les mains avec du savon avant et après avoir manipulé de la viande crue et des fruits et légumes frais, s’assurer de cuire suffisamment les aliments, conserver les aliments crus séparément des autres aliments, et bien nettoyer les surfaces et les ustensiles avant et après la préparation des aliments.

La salmonellose peut toucher n’importe qui. La plupart des personnes qui la contractent s’en remettent après quelques jours, mais les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent être atteints de formes plus graves.