Les patients ont été nombreux depuis le début de la pandémie à reporter ou annuler leur rendez-vous auprès de leur médecin de famille. Aujourd’hui, les omnipraticiens invitent leur patients à revenir.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

« Retarder vos consultations peut avoir des conséquences graves », a déclaré ce matin le chef du Département régional de médecine générale (DRMG) de Montréal, le DFrançois Loubert, en point de presse.

Au plus fort de pandémie, une réduction de 80 % des consultations chez les médecins de famille a été notée à Montréal. Les patients ont commencé à revenir dans les cliniques. Mais le volume de consultation se situe aux alentours de 30 % à 40 % par rapport aux volumes habituels, explique le DLoubert.

Ce dernier tient à rassurer les patients : « Les consultations sont sécuritaires ». Les patients qui ont besoin d’un avis ou d’un examen médical sont invités à appeler leur médecin de famille, leur clinique habituelle ou à utiliser des sites de prise de rendez-vous comme le site de Rendez-vous Santé Québec.

Pour éviter de se retrouver avec des salles d’attente bondées, un triage téléphonique est réalisé dans plusieurs cliniques. Des consultations téléphoniques, par visioconférence ou en présence peuvent ensuite être proposées.

Le DLoubert mentionne que « le fait de retarder ou de ne pas consulter comporte de grands risques ». Au cours des derniers jours, des enfants souffrant d’otites, mais dont les parents ont tardé à consulter, ont vu leur situation se compliquer. D’autres patients vivant avec des maladies chroniques ont aussi vécu la même situation.

« Il y a des évidences nettes qu’il y a des gens qui ont reporté leur consultation et que ça a eu des effets délétères », dit le DLoubert.