Avec les reprises des chirurgies, Héma-Québec a de nouveau un grand besoin de dons de sang et « juin sera critique », prévient son porte-parole Laurent-Paul Ménard.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

Pendant les premiers mois de la quarantaine, les hôpitaux avaient presque totalement cessé les opérations. « Dans ces conditions, 750 dons de sang par jour, ça allait, mais en juin, avec les activités qui recommencent dans les hôpitaux, nous en aurons besoin de 1100 par jour. »

Comme le souligne M. Ménard, aux États-Unis, les réserves de sang sont déjà extrêmement faibles, ce qui cause d’importantes inquiétudes.

En mars, le premier ministre François Legault avait lancé un appel aux citoyens, leur demandant de tendre le bras à Héma-Québec.

L’appel a été si bien entendu que cela a causé un certain casse-tête pour éviter les attroupements.

C’est la raison pour laquelle tout don de sang se fait maintenant par rendez-vous, après avoir téléphoné ou envoyé un courriel à Héma-Québec.

Détail important, les plaquettes sanguines ne peuvent être conservées que sept jours et les globules rouges, 42 jours. Héma-Québec a donc grand besoin d’un approvisionnement en continu.

Comme a pu le constater La Presse sur place, Héma-Québec a pris une série de précautions en raison de la COVID-19. Il y a prise de température de tous les donneurs, des bénévoles et des employés. Le matériel, dont les lits de prélèvement, sont désinfectés. Des panneaux d’acrylique ont été ajoutés. Un masque sera remis aux donneurs ; les employés et les bénévoles en porteront un eux aussi.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Pour donner du sang, il faut communiquer au 1800 343-7264 (SANG) ou en envoyant un courriel au jedonne@hema-quebec.qc.ca

À noter qu’environ un donneur sur sept est refusé en raison de problèmes de santé, de prise de certains médicaments, de relations homosexuelles qui datent de moins de trois mois, par exemple. Toutes les personnes ayant vécu en Europe de l’Ouest entre 1980 et 1996 sont aussi refusées en raison de la maladie de la vache folle qui y a sévi à cette époque.