Se stationner dans les établissements du réseau de la santé coûtera désormais moins cher, a annoncé dimanche la ministre de la Santé, Danielle McCann.

Thomas Dufour Thomas Dufour
La Presse

La nouvelle tarification entrera en vigueur au printemps 2020. Le tarif maximal pour une journée sera fixé entre 7 $ et 10 $ et les deux premières heures de stationnement seront gratuites.

Le gouvernement investira 25 millions d’ici la fin de l’année, 120 millions en 2020-2021 et 2021-2022, 132 millions en 2022-2023 et 145 millions en 2023-2024. Ces dépenses serviront à compenser la perte de revenus de stationnement des hôpitaux, des CHSLD et des CLSC.

Les usagers du réseau de la santé et leurs proches pourraient bénéficier de tarifs encore plus réduits. Les personnes qui doivent fréquemment visiter un établissement pour des soins auront aussi droit à une réduction.

Les personnes en CHSLD pourront choisir deux proches qui n’auront pas à payer pour les frais de stationnement. 

« Nous voulons nous assurer que les proches des personnes hébergées en CHSLD puissent leur rendre visite aussi souvent qu’ils le souhaitent », a exposé Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, dans un communiqué.

L’entièreté des frais de cette mesure sera prise en charge par Québec. Les établissements de santé et de services sociaux obtiendront une compensation totale pour cette perte de revenus de stationnement. 

« La réduction de la tarification des stationnements est un engagement phare de votre gouvernement qui est très attendu par nos citoyens », a indiqué la ministre McCann dans un communiqué.

Des « mesures de contrôle » seront mises en place sous peu afin de s’assurer que les patients aient accès à une place de stationnement. Le gouvernement octroie dès maintenant un montant de 25 millions aux établissements pour mettre en place cette initiative.

À l’heure actuelle, une journée de stationnement peut coûter jusqu’à 24 $ dans plusieurs grands hôpitaux de Montréal comme le CHUM. Au CHU de Québec-Université Laval, le tarif quotidien s’élève à 16 $.

-Avec La Presse canadienne