Le site de prise de rendez-vous Bonjour-santé est encore en panne depuis mardi. Se retrouvant avec une salle d’attente en partie vide, quatre médecins de la clinique médicale Mieux-être à Saint-Léonard ont quitté prématurément le travail, mardi.

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Raphaël Pirro Raphaël Pirro
La Presse

« On n’est pas en colère contre Bonjour-santé. On comprend. Mais on constate que les patients ont perdu le réflexe de seulement se rendre à leur clinique de quartier ou de nous appeler directement pour prendre rendez-vous », affirme le propriétaire de la clinique médicale Mieux-Être, l’ergothérapeute Rémi Boulila.

Deuxième panne

Il s’agit de la deuxième panne en deux semaines pour Bonjour-santé. La semaine dernière, l’entreprise avait été victime d’une attaque informatique. Ses services avaient été suspendus du dimanche au jeudi.

Louis Aucoin de Bonjour-santé explique que la panne actuelle ne résulte pas d’une nouvelle attaque, mais est plutôt une conséquence de la précédente. « On a constaté hier que les serveurs de Bonjour-Santé n’étaient pas stables. On a préféré déconnecter les serveurs, les vérifier, et les repartir », explique M. Aucoin qui s’attend à une reprise des services aujourd’hui.

Ce dernier explique que Bonjour-santé a enregistré plus de demandes qu’à l’habitude cette semaine. « Peut-être parce que des gens ont reporté leur rendez-vous la semaine dernière », dit-il. En temps normal, les serveurs de Bonjour-santé auraient été capables de répondre à cette demande accrue, mais l’attaque de la semaine dernière est venue fragiliser le système, estime M. Aucoin.

Appeler directement

En attendant la reprise des services, M. Aucoin recommande aux patients d’appeler directement leur clinique pour prendre rendez-vous. Les patients désirant une consultation en pédiatrie peuvent aussi appeler directement Bonjour-Santé, qui assure un service de référence pour cette clientèle.

De son côté, M. Boulila a contacté l’hôpital Santa-Cabrini et d’autres établissements pour proposer de transférer à la clinique médicale Mieux-être les patients qui attendent aux urgences, mais qui pourraient être traités en clinique.