Bonjour-santé a été victime d’une attaque informatique. Le populaire site internet de prise de rendez-vous médicaux est inaccessible depuis dimanche matin.  La panne pourrait durer encore plusieurs heures, a informé le président, en après-midi. Ce dernier assure que les données des utilisateurs ne sont pas concernées.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

En matinée, les internautes qui tentaient d’accéder au site internet de prise de rendez-vous étaient redirigés vers une page d’erreur. En réaction, l’équipe de Bonjour-santé a publié un message sur sa page d’accueil.

CAPTURE D’ÉCRAN DE LA PAGE D’ACCUEIL DE BONJOUR-SANTÉ

« Toute notre équipe technique travaille sur un plan de rétablissement du service. Nous n’avons pas encore de délai de rétablissement de nos services à communiquer, nous prévoyons malheureusement une panne qui pourrait durer quelques heures », a indiqué l’équipe sur la page d’accueil de son site dans un message publié à 15 h 20.

Le président de Bonjour-santé, Benoit Brunel, a confirmé à La Presse qu’il s’agissait d’une attaque informatique touchant son système depuis tôt, dimanche matin.

« Ce n’est pas une attaque qui a comme but de faire du vol d’identité. Le but est de faire du dégât, de créer des pannes de service, comme ce que nous vivons en ce moment. On sait ce qui se passe. On n’a pas rétabli les services parce qu’on doit neutraliser les pirates », a affirmé M. Brunel.

« C’est une intrusion à l’interne. Ce qu’on me dit, c’est que [le pirate] ne semble pas avoir les capacités d’extraire les données. [Son but] c’est plus de créer des dégâts à l’intérieur du réseau. Normalement, c’est pour demander des rançons, mais on n’a pas eu de communications à cet effet… C’est peut-être ce qui m’attend », a ajouté le président de Bonjour-santé, confiant que les firmes informatiques qui travaillent sur le problème parviendront à le résoudre sans devoir plier au chantage du pirate.

Bonjour-santé permet aux utilisateurs de prendre rapidement rendez-vous dans une clinique médicale pour consulter un omnipraticien. Le service est offert gratuitement, sur le web et par téléphone. Durant les semaines les plus achalandées, environ 100 000 personnes utilisent le site pour obtenir un rendez-vous médical.

Tous les rendez-vous pris avant la panne informatique seront honorés. Tant que le site Bonjour-santé n’est pas rétabli, les patients qui doivent obtenir un rendez-vous rapidement devront utiliser l’ancienne méthode et se présenter à une clinique en suivant le protocole du sans rendez-vous qui lui est propre.