(Ottawa) Les surdoses apparemment liées aux opioïdes ont coûté la vie à 11 577 Canadiens de janvier 2016 à décembre 2018, a indiqué l’Agence de la santé publique du Canada, jeudi.

La Presse canadienne

Selon de nouvelles données dévoilées par l’agence, plus de 4460 personnes sont mortes en 2018, et plusieurs de ces décès découlent « de la contamination des drogues illicites par des substances toxiques ».

L’Agence souligne que l’analyse des tendances nationales révèle qu’il y a eu une hausse significative du taux des décès apparents liés à des opioïdes de janvier 2016 à juin 2017. Ce taux est demeuré élevé de juillet 2017 à décembre 2018. L’ouest du pays demeure la région la plus touchée par ce phénomène.

Les coprésidents du Comité consultatif spécial fédéral-provincial-territorial sur l’épidémie de surdoses d’opioïdes — l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, et le médecin-hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab — ont affirmé dans un communiqué que « l’épidémie de surdoses d’opioïdes continue d’être la crise de santé publique la plus difficile des dernières décennies ».

« Le fentanyl et autres substances connexes sont toujours l’un des principaux moteurs de cette crise », ont-ils ajouté.