• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Montérégie: une «boutique éphémère» pour pourvoir 700 postes en santé 
Source ID:33d71470-d6cb-4990-a625-bc37f008019c; App Source:alfamedia

Montérégie: une «boutique éphémère» pour pourvoir 700 postes en santé

Le CISSS de la Montérégie-Centre, qui emploie quelque... (Photo Matthew Staver, The New York Times)

Agrandir

Le CISSS de la Montérégie-Centre, qui emploie quelque 10 000 personnes au total (en excluant les médecins), cherche à pourvoir plus de 700 postes permanents ou temporaires.

Photo Matthew Staver, The New York Times

À la suite des fusions des dernières années dans le réseau, la Montérégie ne compte plus que trois employeurs dans le secteur public. Cela n'empêche pas les recruteurs de tenter de se démarquer dans un contexte où des centaines d'emplois sont à pourvoir.

C'est ainsi que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie- Centre tiendra demain et dimanche une « boutique éphémère » dans le quartier DIX30, à Brossard, où les personnes à la recherche d'un emploi pourront directement passer des entrevues d'embauche.

Échanges avec des employés, entrevues sur place, espace lounge : l'exercice vise à permettre aux personnes intéressées de littéralement se « magasiner » un emploi.

« On veut offrir une expérience de recrutement originale qui nous permette d'accueillir un nombre important de candidats dans un contexte différent. »

- Maryse Poupart, directrice des ressources humaines au CISSS

« Et le faire au DIX30, à la jonction de notre territoire, nous permet de faire un blitz dans un aménagement où le thème de la boutique sera exploité sous tous ses angles et où chacun pourra trouver un emploi taillé sur mesure. »

Le CISSS, qui emploie quelque 10 000 personnes au total (en excluant les médecins), cherche à pourvoir plus de 700 postes permanents ou temporaires.

La majorité des besoins du CISSS se situent chez le personnel prodiguant des soins (infirmières, infirmières auxiliaires, etc.), mais également chez d'autres professionnels (ergothérapeutes, travailleurs sociaux) de même que dans l'entretien ménager et les services alimentaires, notamment. Des postes sont également offerts en informatique et en laboratoire - le CISSS assure ces deux services pour toute la région.

PÉNURIE

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), qui représente les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de la province, a été mise à contribution pour l'événement de ce week-end.

Son président pour la Montérégie-Centre, Denis Grondin, sera d'ailleurs sur place pour discuter avec les candidats potentiels.

« Depuis deux ans, on a énormément poussé pour qu'il y ait le plus d'embauches possible pour diminuer la charge des employés en place. »

- Denis Grondin

Selon lui, c'est chez les infirmières que les besoins sont les plus criants. En fait, ce n'est plus un secret pour personne : le domaine de la santé n'échappe pas à la pénurie de main-d'oeuvre qui frappe le Québec.

En plus des solutions habituelles pour trouver des candidatures - le recrutement à l'étranger, par exemple -, les établissements doivent donc redoubler d'imagination pour pourvoir leurs postes vacants.

« La pénurie a un caractère national et notre CISSS n'y échappe pas, souligne Maryse Poupart. La population grandit, ses besoins aussi, le taux de chômage très bas met une pression supplémentaire... Il faut donc tenter de se distinguer. »

Le CISSS de la Montérégie-Centre couvre un vaste territoire qui comprend notamment les villes de Brossard, Saint-Lambert et Saint-Jean-sur-Richelieu, au nord, et qui s'étire au sud jusqu'à la frontière américaine. Il comprend deux hôpitaux - Charles- Lemoyne et du Haut-Richelieu.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer