Le premier ministre Philippe Couillard n'a aucune intention d'écarter le ministre Gaétan Barrette des négociations avec les dentistes, malgré ces derniers qui exigent son retrait.

Philippe Mercure LA PRESSE

«Nous n'avons pas l'intention de retirer Dr Barrette des négociations. On invite les parties à s'asseoir à la table et à négocier de bonne foi», a fait savoir à La Presse Joçanne Prévost, attachée de presse du premier ministre Philippe Couillard.

L'Association des chirurgiens dentistes du Québec a affirmé hier que le ministre de la Santé était un «obstacle à un règlement». Les dentistes menacent aussi de se retirer en bloc du régime public si une nouvelle entente avec le gouvernement n'est pas signée d'ici le 26 juillet. Une telle décision affecterait 623 000 patients dont les frais dentaires sont assumés par la Régie de l'assurance maladie du Québec, essentiellement des enfants de moins de dix ans et des assistés sociaux.

Au cabinet du ministre Barrette, on nie par ailleurs que Gaétan Barrette se soit retiré des négociations avec les optométristes et les pharmaciens, comme l'affirme l'Association des chirurgiens dentistes du Québec. Cette dernière maintient cette affirmation et réitère qu'elle exige elle aussi un changement d'interlocuteur.