• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Boissons sucrées alcoolisées: bond spectaculaire des ventes et des visites aux urgences 
Source ID:cfc0bc81-d2b4-45b4-9df1-874b0d7110a2; App Source:alfamedia

Boissons sucrées alcoolisées: bond spectaculaire des ventes et des visites aux urgences

Selon l'étude de l'Institut national de santé publique... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon l'étude de l'Institut national de santé publique du Québec, le volume de ventes des produits les plus alcoolisés (au moins 11 % d'alcool) dans les dépanneurs et les épiceries a plus que triplé (319 %) entre 2016 et 2017.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Les ventes de boissons sucrées à haute teneur en alcool comme le Four Loko et le FCKD UP ont explosé au cours de la dernière année dans les dépanneurs et les épiceries de la province, révèle une étude de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) rendue publique par le gouvernement Couillard hier. Ces produits seront retirés de leurs tablettes, mais ils pourraient être offerts à la Société des alcools (SAQ), a confirmé Québec. Compte rendu.

Bond spectaculaire des ventes

Selon l'étude de l'INSPQ, le volume de ventes des produits les plus alcoolisés (au moins 11 % d'alcool) dans les dépanneurs et les épiceries a plus que triplé (319 %) entre 2016 et 2017. Les boissons qui contiennent entre 8 et 8,9 % d'alcool ont aussi fait un bond spectaculaire de 290 % pendant la même période. Plusieurs des produits à forte teneur en alcool sont offerts à faible prix. À certains moments de l'année, avec les rabais, les prix de vente peuvent descendre jusqu'à 0,74 $ pour l'équivalent d'un verre d'alcool standard, ont découvert les experts en santé publique. La publicité de ces produits cible particulièrement les jeunes, analysent-ils. La priorité est de fixer un prix minimum pour toutes les boissons alcoolisées, ajusté selon la concentration en alcool, et que ce prix soit ajusté annuellement selon l'indice des prix à la consommation, concluent les six auteurs de l'étude, dont les médecins-conseils de l'INSPQ Nicole April et Réal Morin.

Québec opte pour l'interdiction

Le gouvernement n'a pas retenu la recommandation de l'INSPQ. « L'interdiction [de la vente de ces boissons à 7 % ou plus d'alcool] dans les dépanneurs et les épiceries, c'est beaucoup plus fort qu'un geste qui consisterait à fixer un prix minimum », a plaidé le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en conférence de presse. Comme La Presse l'a indiqué hier, la mesure sera intégrée à son projet de loi sur la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) dont l'adoption doit avoir lieu d'ici la fin de la session parlementaire, en juin. Elle entrera en vigueur par la suite. « C'est mon intention » que ce soit avant les élections de l'automne, a précisé M. Coiteux aux côtés de sa collègue de la Santé publique, Lucie Charlebois. Seules les succursales de la SAQ pourraient vendre ce type de boisson. Informée de la décision du gouvernement en fin de journée lundi, la société d'État a indiqué hier qu'elle n'avait pas décidé si elle les offrirait à ses clients. Québec donnera également le pouvoir à la RACJ d'ordonner à un titulaire de permis de cesser immédiatement la fabrication de boissons non conformes et d'en empêcher la vente et la distribution.

Intoxications en hausse

Selon l'étude de l'INSPQ, les services d'urgence de la province ont reçu en moyenne sept cas par jour de jeunes de 12 à 24 ans victimes d'une intoxication aiguë à l'alcool dans la dernière année. On recense 2332 jeunes qui ont atterri aux urgences pour cette raison entre le 1er janvier et le 26 novembre 2017. La majorité de ces jeunes ont été conduits en ambulance. Beaucoup d'entre eux (485) n'avaient pas l'âge légal de boire. Le taux d'intoxications aiguës à l'alcool chez les 18 à 24 ans et chez les 25 à 34 ans a connu une augmentation significative si l'on compare le taux de 2017 à celui de la période 2014-2016, ont d'ailleurs noté les auteurs de l'étude. Les experts de l'INSPQ indiquent que les données disponibles ne permettent pas de conclure que ces produits sont la cause principale des cas d'intoxications aiguës vus aux urgences du Québec en 2017. « Néanmoins, leur analyse met en évidence une problématique préoccupante qui justifie de renforcer les actions de prévention », soulignent les experts de l'INSPQ. « Ces cas sont graves, martèlent les experts. Parmi les consultations dans les urgences du Centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke pour des problèmes liés à l'alcool, le quart des jeunes patients âgés de 12 à 24 ans avaient un niveau de priorité indiquant que leur vie était en danger. »

Un soulagement pour le père d'Athena Gervais

« Je suis vraiment, vraiment, mais vraiment content. » Alain Gervais ne cache pas sa joie devant la décision de Québec de bannir les boissons sucrées fortement alcoolisées des dépanneurs. Le père d'Athena Gervais, cette adolescente de 14 ans retrouvée sans vie dans un ruisseau derrière son école secondaire de Laval le 1er mars, se réjouit que le gouvernement provincial ait « bougé, au lieu de se lancer la balle éternellement » avec Ottawa.

« Le premier grand pas est fait dans le bon sens », a-t-il lancé. Mais le père de famille n'a pas l'intention d'interrompre sa lutte pour faire resserrer les lois qui encadrent la mise en marché de ce type de produit. « La balle est maintenant dans le camp du fédéral », ajoute-t-il. M. Gervais réclame notamment que Santé Canada s'assure « que chaque produit mis en marché soit vérifié avant » d'arriver dans les présentoirs. « Moi, je ne lâche pas », martèle le père endeuillé, qui refuse que la mort de sa fille soit vaine.

Selon les témoignages d'amis, Athena Gervais aurait bu avec des camarades une quantité encore inconnue de la boisson FCKD UP, volée dans un dépanneur près de leur école, le midi précédant sa disparition. L'adolescente a été portée à son dernier repos samedi dernier à Saint-Félicien, sa ville natale. Une cérémonie à sa mémoire est aussi prévue aujourd'hui à Laval.

- Fanny Lévesque, La Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer