En tout, 2857 personnes attendent depuis au moins un an d'obtenir une échographie cardiaque, selon des données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) obtenues par le Parti québécois en vertu de la Loi sur l'accès à l'information. De ce nombre, plus de la moitié se trouvent en Montérégie.

Ariane Lacoursière LA PRESSE

Pour la porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Diane Lamarre, ces délais sont « inacceptables ». « L'attente pour obtenir ces tests crée de l'angoisse chez les patients. On parle de tests importants. Au chapitre de l'accès, quelque chose semble ne pas avoir été bien planifié », affirme Mme Lamarre.

PAS ASSEZ DE DISPONIBILITÉS

Directrice générale de l'Association des cardiologues du Québec, Louise Girard explique qu'une échographie cardiaque « est un examen d'ultrasonographie du coeur qui donne de précieux renseignements sur les différentes valves cardiaques, sur la contractilité cardiaque, sur les pressions dans les différentes cavités cardiaques ». « Cet examen aide également les cardiologues à suivre des patients après un infarctus du myocarde, ou des patients souffrant d'arythmie cardiaque et également les patients ayant une malformation congénitale cardiaque, illustre-t-elle. Il s'agit d'un examen non invasif et sans douleur pour le patient. »

Pour Mme Girard, les listes d'attente pour obtenir cet examen au Québec s'expliquent par le fait qu'il n'y a « pas suffisamment de plages horaires dans les hôpitaux pour offrir un service adéquat à la population ».

Le MSSS n'a pas été en mesure de commenter ces chiffres, hier.

Pour Mme Lamarre, il s'agit d'un « constat d'échec » pour le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, « qui avait fait de l'accès aux soins une priorité ».

INÉGALITÉS DANS LES RÉGIONS

De toutes les régions, c'est dans les Laurentides et en Montérégie que le nombre de personnes attendant depuis plus d'un an une échographie cardiaque est le plus élevé.

Porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, Myriam Sabourin explique que les échographies cardiaques sont réalisées par les cardiologues eux-mêmes. « Par conséquent, la réalisation de ces examens est tributaire de leurs disponibilités qui, dans la majorité de nos établissements, doivent aussi s'arrimer avec la disponibilité des équipements d'imagerie médicale », note-t-elle.

La région des Laurentides compte 12 cardiologues en fonction sur 13 postes. « Nous tentons de réduire ces délais d'attente au maximum, notamment en favorisant la disponibilité des plateaux techniques pour les cardiologues », affirme Mme Sabourin.



Les régions où le plus de demandes sont en attente depuis plus de 360 jours

• Montérégie : 1492

• Laurentides : 765

• Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 117

• Lanaudière : 93

• Bas-Saint-Laurent : 77

Nombre de patients en attente d'une échographie cardiaque au Québec

• De 91 à 180 jours : 5815

• De 181 à 270 jours : 3486

• De 271 à 360 jours : 2092

• Plus de 360 jours : 2857