Alors que débutait hier une série de grèves tournantes dans le secteur public, les usagers du réseau de la santé disent avoir été victimes de dérapages.

Ariane Lacoursière LA PRESSE

Lors de son congrès annuel vendredi, le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) a reçu la visite de manifestants du Front commun syndical, qui ont, selon le directeur général du RPCU, Pierre Blain, « intimidé les usagers avec des tactiques de fiers-à-bras ».

« Nous demandons des excuses et un dédommagement de 10 000 $. Nous avons eu la preuve que les syndiqués ne manifestent pas pour les usagers, mais bien pour leur propre argent », estime M. Blain.

Du côté syndical, on s'étonne de la réaction du RPCU. Suzanne Audet, du Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), était présente lors de la manifestation et assure que tout s'est déroulé dans l'ordre. « Oui, on a fait du bruit, mais on a rapidement cessé, car on était conscient qu'il y avait des personnes âgées dans la salle. Nous avions même l'appui de plusieurs usagers présents », dit-elle.