Une vague de morts par surdose de drogues dures comme l'héroïne, la cocaïne ou des comprimés contrefaits d'oxycodone inquiète la Direction de santé publique (DSP) de Montréal qui a appelé les usagers à être prudents.

Mis à jour le 29 mai 2014
Annabelle Blais LA PRESSE

La DSP de Montréal enquête sur 14 cas d'intoxication grave, parmi lesquels 9 personnes sont mortes. On compte parmi les victimes des consommateurs occasionnels. «Jusqu'à présent, l'ajout du Fentanyl ou d'autres substances de coupe aux drogues consommées est soupçonné chez les cas signalés», a déclaré le directeur de santé publique, le Dr Richard Massé, dans un communiqué de presse.

«Le Fentanyl est un opioïde 40 fois plus puissant que l'héroïne et 50 à 100 fois plus puissant que la morphine. Il est associé à des risques élevés de surdose et de décès», peut-on lire dans ce même communiqué.