Pas de lien confirmé entre les aliments du bétail et le virus porcin

Des cas du virus porcin ont été confirmés... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Des cas du virus porcin ont été confirmés au Québec, en Ontario, à l'Île-du-Prince-Édouard et au Manitoba.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) n'est pas en mesure de confirmer un lien entre les aliments du bétail contenant du plasma sanguin et les cas de diarrhée épidémique porcine (DEP) signalés au Canada.

Des cas du virus porcin ont été confirmés au Québec, en Ontario, à l'Île-du-Prince-Édouard et au Manitoba.

Le mois dernier, l'ACIA disait étudier la possibilité que le virus puisse se trouver dans du plasma sanguin de porc provenant des États-Unis et qu'il puisse être utilisé par l'entreprise Grand Valley Fortifiers pour la fabrication d'aliments granulés.

Ses études ont démontré que le plasma sanguin de porc visé contenait le virus de la DEP pouvant causer la maladie chez les porcelets, mais n'a pas permis de conclure que les aliments granulés contenant le plasma sanguin pouvaient, eux, causer la maladie.

L'agence a affirmé qu'elle continuera d'analyser les aliments du bétail et les ingrédients qui entrent dans leur fabrication, afin de protéger les porcelets canadiens.

Le virus hautement contagieux, dont la présence a d'abord été constatée en Chine, et qui a tué des millions de porcelets aux États-Unis, touche uniquement les porcs. L'agence rappelle qu'il ne pose aucun risque pour la santé humaine ni pour la salubrité des aliments.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer