CHUM: de nouvelles mesures pour redresser la barre

Officiellement en poste depuis le début du mois,... (Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Officiellement en poste depuis le début du mois, le directeur général intérimaire du CHUM, Michel Fontaine, a remis hier au ministre de la Santé Réjean Hébert un plan d'équilibre budgétaire et un plan d'action.

Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse

Un grand ménage est en cours au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), et des mesures doivent être prises avant la fin du mois de février pour redresser la barre.

Officiellement en poste depuis le début du mois, le directeur général intérimaire, Michel Fontaine, a remis hier au ministre de la Santé Réjean Hébert un plan d'équilibre budgétaire approuvé la veille par le conseil d'administration et un plan d'action qui sera présenté en commission parlementaire le 19 février.

«On amène des mesures additionnelles», à ce qui avait été soumis au ministre par le conseil d'administration en décembre, a expliqué M. Fontaine au cours d'une entrevue avec La Presse.

L'idée est de corriger la situation pour éviter que le CHUM ne plonge de nouveau dans la tourmente.

Le CHUM est convoqué une nouvelle fois devant les parlementaires en février. Il doit rendre compte des mesures prises à la suite des recommandations faites par le vérificateur général du Québec, Michel Samson, en novembre.

Rapport dévastateur

Son rapport, dévastateur, révélait des problèmes de gouvernance au sein de l'établissement, une rémunération excédentaire, des nominations non conformes et un processus d'attribution de contrats qui ne respectait pas les normes. Il a entraîné le départ du directeur général Christian Paire.

Pour corriger le tir, le ministre a nommé un accompagnateur au CHUM, le Dr Michel Baron, ainsi qu'un sous-ministre pour assurer l'intérim à la direction générale, Michel Fontaine. Leur mandat est de six mois, renouvelable.

Le conseil d'administration a adopté cette semaine des mesures pour atteindre l'équilibre budgétaire au 31 mars. Le déficit anticipé a grimpé à 17,8 millions de dollars.

Quant au plan d'action, qui sera rendu public prochainement, il devrait davantage répondre aux demandes du vérificateur général et du ministre, estime M. Fontaine.

Le CHUM s'était notamment engagé à élaborer une politique de remboursement des dépenses qui respecte les directives du Conseil du Trésor.

De façon plus concrète, M. Fontaine a envoyé une note au début du mois de janvier à tous les cadres, leur indiquant les dépenses autorisées. L'employé ou le cadre concerné devra débourser le reste de sa poche.

L'organigramme sera également revu. Sous la direction de Christian Paire, plusieurs avaient dénoncé une multiplication des postes de direction.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer