Source ID:; App Source:

CHUM: enquête sur le salaire du directeur général

Le directeur général du CHUM, Christian Paire.... (Photo: Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Le directeur général du CHUM, Christian Paire.

Photo: Alain Roberge, archives La Presse

La fondation du CHUM a-t-elle bel et bien payé 60 000$ en salaire au directeur général de l'hôpital Christian Paire alors qu'un tel versement est illégal? Le comité de gouvernance du CHUM enquêtera sur la question, a confirmé hier à La Presse le président du conseil d'administration du CHUM, Alain Cousineau.

Ce dernier accepte donc de répondre à la première recommandation de la commission parlementaire sur la gestion du CHUM, qui s'est déroulée la semaine dernière à Québec.

Dans leur rapport, rendu public vendredi, les parlementaires soulignent que le témoignage du président de la fondation du CHUM, Ékram Antoine Rabbat, «entre en contradiction» avec des informations transmises à la Commission de la santé et des services sociaux. En effet, un échange de courriels impliquant M. Rabbat déposé devant la Commission porte à croire qu'il était au courant de cet arrangement, qui prévoyait que la fondation du CHUM verse annuellement 30 000$ à la faculté de médecine de l'Université de Montréal pour l'aider à payer une rémunération de 80 000$ à M. Paire. Rémunération à laquelle l'Université a d'ailleurs mis fin.

Devant les élus, M. Rabbat a indiqué qu'il s'agissait d'un don destiné au fonds de la faculté de médecine.

M. Cousineau n'a pas voulu donner beaucoup de détails sur cette ambiguïté. «Ça fait partie des vérifications que l'on va faire», s'est-il limité à dire hier en marge d'une séance du conseil d'administration. «Il n'y a pas que M. Rabbat qui est concerné», a-t-il ajouté en expliquant que des vérifications seront faites auprès de plusieurs acteurs impliqués dans l'embauche de M. Paire, comme l'Université de Montréal et les membres de l'ancien conseil d'administration.

Une évaluation annuelle?

L'Assemblée nationale recommande aussi au C.A. du CHUM de transmettre l'évaluation de son directeur général au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Invoquant la confidentialité, M. Cousineau a affirmé qu'il avait demandé un avis juridique sur la question. Il accepte cependant de mener des évaluations annuelles sur le travail de son directeur général. La Commission a relevé que Paire avait seulement été évalué une fois depuis son entrée en fonction en 2009, alors que la loi demande que l'exercice soit fait chaque année. M. Cousineau affirme que l'évaluation est en cours et que le rapport devrait être transmis au C.A. en août.

Christian Paire n'a pas encore indiqué s'il sollicitera un deuxième mandat après l'échéance de son contrat, à la fin de l'automne.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer